LivingSocial s’appuie sur Dealissime pour se poser en France

CloudEntrepriseStart-up

Principal concurrent de Groupon, l’américain LivingSocial rachète la jeune pousse française Dealissime pour prendre ses marques en France. Précisions avec les co-fondatrices.

Les ambitions de LivingSocial en France se confirment.

Le site d’achat groupé américain, qui a levé 400 millions de dollars en avril, vient de prendre “une participation très fortement majoritaire” dans Dealissime.

Cette jeune pousse française est également spécialisée dans l’achat groupé mais elle est davantage orientée vers le haut de gamme et vise une cible féminine.

Du coup, elle devient la filiale française de LivingSocial.

L’entreprise a été lancée en avril 2010 par Lara Rouyrès et Tatiana Jama, deux jeunes avocates de 28 ans qui s’étaient rencontrées sur les bancs d’HEC.

La jeune pousse avait déjà bénéficié d’une première levée de fonds de 700 000 euros. Ces investisseurs minoritaires, composés de Oleg Tscheltzoff (Fotolia), Simon Istolainen (People for cinema) et Jonathan Benassaya (Deezer), se sont aujourd’hui désengagés au profit de Living Social.

Le soutien de LivingSocial accélérera fortement notre développement par des offres toujours plus nombreuses et attractives, une présence nationale élargie et une expérience utilisateur optimisée“, expliquent les fondatrices.

Les déclinaisons locales sur les trois plus grandes villes de France (Paris, Lyon et Marseille) sont ouvertes. En attendant Lille et Bordeaux.

A terme, et à l’aide des moyens mis à disposition par LivingSocial, une trentaine de villes françaises seront couvertes.

Une section du site spéciale enfant est également sur le point de débarquer sur la Toile.

Pour faire face à ce développement rapide, la société Web 2.0 compte engager 100 nouveaux collaborateurs (commerciaux, community managers, comptables, administrateurs réseaux…) dans les six mois, en plus des 25 employés actuels.

Lara Rouyrès nous a précisé que le site Dealissime.com allait progressivement évoluer dans les semaines ou mois qui viennent pour fusionner avec la version française du site LivingSocial France.

Basé à Washington DC, LivingSocial possède 30 millions de membres. Il est désormais implanté dans 13 pays.

En France comme dans le monde, Son plus gros concurrent s’appelle Groupon, considéré comme le leader de l’achat groupé.

Mais Lara Rouyrès cherche à se démarquer : “nous avons un aspect communautaire, et une vrai pré-sélection dans les produits et services que nous proposons.

Selon les instigateurs du site, les partenaires commerciaux peuvent bénéficier d’outils de fidélisation pour les aider à transformer leurs opérations sur Dealissime (prochainement LivingSocial) en succès.

Ils exploitent des “statistiques anonymisées poussées” sur les profils des clients qui ont bénéficié des offres (sexe, âge, lieu de résidence…) et de conseils commerciaux personnalisés sur les techniques de fidélisation.

En l’état actuel, Dealissime/LivingSocial se rémunère avec une commission sur les ventes oscillant entre 30 et 40%.

Pour la petite histoire, Lara nous raconte comment elles sont entrées en contact avec les américains : “nous sommes entrés en contact via linkedIn [Ndlr : réseau social professionnel] avec l’équipe en charge du développement international courant 2010 sur un autre projet. Nous nous sommes recontactés en février 2011 concernant le marché français.”

Aussi simple que ça.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur