Livraison gratuite : Amazon appelle ses clients français à la résistance

Mobilité

Amazon.fr ne digère pas les poursuites dont il fait l’objet pour non respect de la loi Lang. Une pétition pour défendre la gratuité des frais de port est en ligne.

Condamné en décembre à verser 100 000 euros de dommages et intérêts au Syndicat de la librairie française, pour non respect de la loi Lang de 1981 sur le prix unique du livre, Amazon est ulcéré. Le groupe a fait appel de cette décision du Tribunal de grande instance de Versailles. Le site marchand a par ailleurs décidé de poursuivre la livraison gratuite de ses livres en France, en payant une astreinte de 1000 euros par jour de retard dans l’application de la décision du Tribunal de grande instance de Versailles.

Dans une lettre aux clients français (“aux meilleurs clients”, nous précise un porte-parole du cybermarchand), Jeff Bezos s’explique. Et le milliardaire lance un appel à la résistance de ses clients. Après les avoir incités en décembre à signaler par e-mail leur mécontentement au Syndicat de la librairie française, Amazon a mis en ligne samedi une pétition en faveur de la livraison gratuite des livres sur Amazon.fr.

Dans sa missive, son PDG estime que “la tentative injustifiée du syndicat de supprimer la livraison gratuite n’aurait qu’une seule conséquence : vous devrez payer plus cher pour acheter vos livres. Et cela constituerait un cas unique : la France serait ainsi le seul pays au monde où la livraison gratuite pratiquée par Amazon serait déclarée illégale”. Soit, selon lui, l’effet inverse des objectifs de la loi Lang, qui consistent à “préserver la diversité de la création culturelle et [à] donner aux libraires les moyens de proposer une large sélection de livres, et pas seulement les best-sellers”.

“C’est une demande des clients”

Dans une conférence téléphonique organisée ce lundi 14 janvier, un porte-parole de l’opérateur a affirmé que “l’idée vient des clients d’Amazon, qui ont été contactés par e-mail en décembre” et pour qui la livraison gratuite “est un sujet qui leur tient à coeur”. Il a par ailleurs insisté sur le fait que “plus de 120 000 clients ont signé la pétition”, depuis sa mise en ligne samedi pour une partie, non chiffrée, de la base de clients français d’Amazon.

Sans surprise, les réactions des libraires et éditeurs sur les forums associés, qui compteraient actuellement plus de 1000 discussions, ne se sont pas faites attendre non plus. A l’heure où nous écrivons ces lignes, Thibaud Eliroff s’indigne : “c’est à vous de voir : soit vous signez cette pétition (oh oui, Amazon a bien besoin de votre aide !) et vous acceptez que dans 10 ou 15 ans, il ne reste plus que 3 chaînes de vendeurs de livres dont le catalogue se limitera à une dizaine de best sellers. Soit vous vous en abstenez et vous vous engagez pour la diversité culturelle et la défense de certaines valeurs.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur