Livraison de repas : Frichti donne un coup d’accélérateur

EntrepriseLevées de fondsStart-up
Frichti
1 3

Après une levée de fonds d’un million d’euros fin 2015, Frichti, spécialisé dans la conception et la livraison de plats « maison », a reçu un financement de 12 millions d’euros.

La start-up parisienne Frichti, qui propose un service en ligne de commande et de livraison à domicile de repas « fait maison », est parvenue à boucler un nouveau tour de table d’un montant de 12 millions d’euros, avec la participation des fonds d’investissement Idinvest et Alven Capital, et le soutien de business angels, comme Céline Lazorthes, fondatrice de Leetchi, Pierre Valade, ex-P-DG de Sunrise, et Céline Orjubin, co-fondatrice de My Little Paris.

La jeune pousse avait déjà reçu un financement d’un million d’euros en novembre dernier, toujours avec le soutien d’Alven Capital.

Installé sur le créneau porteur de repas frais livrés à la porte de son domicile ou de de son bureau, Frichti, fondé en en juin 2015 par Julie Bijaoui, propose aux internautes, sur le modèle des Petites Casseroles, de choisir parmi une sélection de menus et plats proposés en ligne (entrée, plat, accompagnement, dessert, apéritif, boisson) qui seront livrés à la date et à l’heure choisies, pour le moment uniquement à Paris.

Les plats mis en avant, livrés froids à domicile et prêts à être réchauffés pour un prix raisonnable (autour de 12 euros le menu), sont élaborés à partir d’ingrédients de saison et frais chaque jour par des cuisiniers en interne, permettant ainsi de rationaliser les coûts de production.

Les repas commandés, pour un déjeuner, un dîner, un apéro ou un brunch, peuvent être livrés en express (moins de 40 minutes) ou planifiés dans un créneau de tournée. Le paiement peut s’effectuer en ligne, ou au moment de la livraison, en espèces ou en tickets restaurant à remettre au livreur.

Cette nouvelle levée de fonds offrira la possibilité à Frichti de davantage développer son service, en étendant notamment ses horaires de livraison et en commençant à se développer dans d’autres villes en France. Des recrutement sont aussi prévus d’ici l’été prochain pour étoffer l’équipe de la start-up, qui compte déjà une centaine de salariés.

 

Crédit image : stockcreations – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur