Livraison de repas : le grand boom du « click & eat »

E-commerceMarketing
livraison repas domicile
4 6

Ca se bouscule sur le marché de la commande et de la livraison de repas de restaurants à domicile. Petit panorama des acteurs présents en France.

Le marché de la livraison de plateaux-repas de restaurants à domicile ou au bureau s’affole en France.

Face à des acteurs bien implantés sur le secteur, et dont le service est souvent disponible dans plusieurs grandes villes en France (à l’image d’AlloResto, Resto-In ou Chronoresto), des start-up montent au créneau et ont pour ambition de dévorer les parts de marché.

Il faut dire que ce secteur de la livraison de plats de restaurateurs aiguise les appétits : selon Rocket Internet (qui a déployé Foodora en France mais pas son service similaire Food Panda), il devrait peser la bagatelle de 90 milliards de dollars à l’horizon 2019, soit 16% du marché global de la restauration.

Des jeunes pousses américaines, européennes ou françaises comme Deliveroo, Take Eat Easy, Foodora ou UberEats (émanation d’Uber) dégainent leurs armes pour s’adapter à des consommateurs connectés et impatients, à coups de restaurants branchés, livraisons à vélo, exploitation d’outils de géolocalisation en temps réel depuis son smartphone, livraison rapide de 10 à 30 minutes…

Principale restriction pour le moment : un modèle jeune et toujours en test qui leur imposent de ne livrer qu’à Paris ou dans quelques grandes agglomérations françaises (Lille, Marseille, Lille, Lyon, Bordeaux,…).

De manière globale, ce marché affiche deux types de modèle économique : une livraison effectuée par les restaurateurs partenaires, qui disposent de leurs propres livreurs. Dans ce cas, le service de livraison ne prélève qu’une commission de l’ordre de 12% aux restaurants partenaires.

En revanche, si la plateforme de livraison dispose de son propre pool de livreurs en interne, elle répercute une commission assez élevée de l’ordre de 30% sur les commandes passées auprès des restaurateurs…

Le plus gros enjeu pour ces nouveaux intermédiaires entre les clients et les restaurants est de réussir à faire grossir leurs bases de partenaires, malgré des commissions parfois élevées…

Nom Origine Date de création (ou démarrage en France) Couverture géographique
annoncée
Nombre de restaurants affilés Commentaires
 AlloResto France
(fondé par Sébastien Forest)
1998 40 grandes villes françaises  – 3000 restaurants partenaires
– Livraison assurée par les restaurateurs
Propriété de Just Eat (groupe britannique) depuis 2012
Chronoresto France
(fondé par Charles Dunston)
 2008 Toute la France selon les restaurateurs partenaires 1000 restaurants présents sur PagesJaunes Resto 2013 : entre dans le giron du groupe PagesJaunes
(devenu groupe Solocal)
Commande Gourmande France 2002 Paris, Lille, Bordeaux, Strasbourg et leurs agglomérations Inconnu  Société lilloise
 Deliveroo Royaume-Uni  2013 -12 pays et 50 villes

-Grandes agglos en France : Paris, Lille, Lyon, Bordeaux

-5000 restaurants partenaires
– Livraison en interne par coursiers à vélo
  – Novembre 2015 : Levée de fonds de 100 millions de dollars
Foodora Allemagne 2014 – été 2015 : lancement à Paris et Lyon -130 restaurants à Paris
– Livraison en interne assurée par la start-up
Soutenu par Rocket Internet
Nestor France 2015 Ouest de Paris autour de Neuilly-sur-Seine appel à des chefs-cuisiniers Accessible via Nestorparis.com
PopChef France 2015 Quelques arrondissements parisiens -Préparation de plats maison du jour par chefs-cuisinier-Livraison à vélo Juin 2015 :  tour d’amorçage auprès de Jaïna Capital, Xavier Niel, Jacques-Antoine Granjon, Gilles Queru, Thibaud Elzière et Raphaël Labbé.
Resto-In  France 2006  Grandes agglos européennes (Londres, Bruxelles, Madrid, Barcelone, Hambourg et Berlin) et françaises (Paris, Marseille, Lyon) 1500 restaurants partenaires -A levé 10 millions d’euros entre 2009 et 2014

– Stratégie intensive de croissance externe :  Citycake (octobre 2014),  Eating desk, ChaudDevant, Baguise.com, Bloomsburys.de et RoomService.co.uk

-Propriété à 80% de Geopost (filiale de La Poste)

Take Eat Easy  Belgique 2013 Bruxelles, Paris (fin 2014), Berlin, Londres, Madrid, Lyon, Lille, Bordeaux -Service assurée par des livreurs à vélo

– commission de 30% prélevée sur la commande

 – Avril 2015 : Levée de fonds de 6 millions d’euros via Rocket Internet

– Septembre 2015 : Levée de fonds de 10 millions d’euros auprès d’Eight Roads Ventures (ex-Fidelity Growth Partners) et d’investisseurs existants : Rocket Internet, DN Capital et Piton Capital.

UberEats  Etats-Unis  2015 – Etats-Unis : USA (Austin, Chicago, Los Angeles, New York, Seattle, San Francisco, Washington), Toronto (Canada) et Barcelone
– Expérimentations dans 3 arrondissements de Paris
 – 300 restaurants à Paris
– Livreurs indépendants en mode ultra-rapide en « moins de 10 minutes) avec sélection de restaurants quotidien
Un service connexe de l’app d’Uber (transport de personnes)

(Source : NetmediaEurope, ITespresso.fr, décembre 2015)

(Crédit image : Ezume Images – Shutterstock.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur