Location de DVD en ligne : Glowria pousse le marketing

Mobilité

Le service dédié au divertissement numérique a effectué une nouvelle levée de fonds. Il devrait compléter son offre avec de la vidéo à la demande.

Dans un contexte d’offres audiovisuelles abondantes (sans compter sur le piratage des films sur Internet), Glowria.fr tente de développer le marché de la location de DVD en ligne, tout en élargissant ses périmètre de services orientés vers les loisirs numériques.

Glow Entertainment Group, qui édite ce service Internet, vient de procéder à sa deuxième levée de fonds d’un montant de 4 millions d’euros. Il a fait appel au fonds d’investissement Spef Venture qui entre dans le capital de la société au côté de son homologue américain Mousse Partner (le principal partenaire financier de Glowria pour la première levée de fonds d’un montant à peu près équivalent). Spef Venture, filiale de Natexis Private Equity, a récemment apporté son soutien à un autre acteur engagé dans les divertissements numériques : Boonty, qui commercialise une plate-forme de téléchargements de jeux à destination des portails (voir édition du 7 juillet) et qui a signé en début d’année un partenariat avec?Glowria.

Avec ce nouveau tour de table, Glowria veut développer sa stratégie marketing tous azimuts. En signant des accords stratégiques avec des acteurs importants du Net (les FAI par exemple) susceptibles de lui apporter une meilleure visibilité et en se rapprochant des consommateurs lambda par l’intermédiaire d’enseignes plus traditionnelles. Il a déjà effectué des tentatives dans ce sens avec des partenaires comme Carrefour et France Loisirs. “Malgré nos efforts, le marché de la location de DVD reste encore méconnu en France”, estime Mihai Crasneanu, PDG-fondateur du service Glowria. Fin 2004, la société affichait environ 20 000 clients.

Le service de vidéo à la demande disponible en fin d’année

Après la location de DVD et les jeux vidéo, Glowria part explorer la vidéo à la demande. “Nous continuons de négocier avec les studios américains mais notre plate-forme technique est prête pour l’exploitation”, assure Mihai Crasneanu. Celui-ci suit avec intérêt les discussions actuelles entre FAI et organismes représentatifs du cinéma qui discute de la place à accorder à la VOD dans la chronologie des médias. Quelle que soit l’issue des discussions, Glowria compte ouvrir ce service d’ici la fin de l’année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur