Location de voitures : un coup de frein à la jungle tarifaire sur Internet

MarketingRégulations
location-voitures-internet-commission-europeenne-rappel-ordre-six-societes

La Commission européenne somment des loueurs de voitures comme Hertz, Europcar et Avis de revoir leurs pratiques tarifaires discriminantes sur Internet.

La location de voiture sur Internet entraîne des dérives tarifaires. Dans une lettre rendue publique le 11 août, la Commission européenne pointe du doigt “les pratiques discriminatoires de six sociétés internationales” impliquées dans le secteur.

Des groupes comme Sixt, Enterprise, Goldcar, Europcar, Hertz et Avis sont concernés. Ils empêcheraient les consommateurs de plusieurs États membres “de bénéficier des meilleurs prix proposés sur l’internet, et donc de profiter des possibilités qu’offre le marché unique”.

Ainsi, dans la lettre de la Commission européenne, l’usage du réacheminement automatique après identification de l’adresse IP du consommateur est critiqué. “Même sans réacheminement, le consommateur peut se voir imposer un prix différent après avoir saisi le nom de son pays de résidence sur le site Internet de la société de location de voitures concernée”, peut-on lire dans la communication de la Commission européenne.

Les sociétés de location de voitures mises en cause pour leurs pratiques discriminantes devront  expliquer comment elles comptent réviser leurs méthodes commerciales et tarifiaires d’ici le 30 août 2014. Sachant que trois d’entre elles (Sixt, Enterprise et Goldcar) ont déjà apporté des éléments satisfaisants.

La Commission européenne remarque que lorsqu’une même société de location de voitures est présente dans plusieurs pays et possède pour chacun d’entre eux un site Web spécifique, il peut y avoir des écarts de prix considérables entre ces différents sites Web.

Dans son réseau de centres européens de consommateurs, 5,5 % des plaintes traitées concernent la location et le leasing de voitures. “Il n’existe pas de règles européennes spécifiques pour la location de voiture. Toutefois, vous bénéficiez d’un ensemble de droits en tant que consommateur dans l’UE”, précise une fiche officielle dédiée aux consommateurs.

Parallèlement, des start-up exploitent le filon de la location de voitures. Comme OuiCar qui a levé trois millions d’euros pour développer ce business de particulier à particulier.

Quiz : Connaissez-vous l’e-réputation ?

Credit photo : Shutterstock.com –  Droit d’auteur : Rock and Wasp


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur