L’offensive BlackBerry 10 ne frappe pas assez les esprits

Régulations
blackberry-resultats-financiers-T1-2013

BlackBerry a du mal à convaincre sur le premier trimestre de son exercice 2013 – 2014 sur le segment des smartphones. Et c’est la capitulation sur le front des tablettes tactiles.

BlackBerry 10 ne suffit pas que le fabricant télécoms canadien revienne dans la course aux smartphones.

Pour son premier trimestre fiscal (avril-mai-juin 2013) qui sert de premier observatoire pour ces nouveaux terminaux (Z10 et Q10), le bilan est mitigé.

BlackBerry revendique 6,8 millions de smartphones vendus sur la période, dont 2,7 millions intégrant BB10. Globalement, c’est un peu mieux que le quatrième trimestre de l’année fiscale de la compagnie (6 millions) mais les analystes escomptaient un million de terminaux commercialisés en plus…

Mais Thorsten Heins, P-DG de BlackBerry, ne se décourage pas : “Au cours des trois prochains mois, nous allons augmenter nos investissements pour appuyer le déploiement de nouveaux produits et services, et démontrer que BlackBerry s’est imposé comme un acteur majeur et dynamique dans la nouvelle génération de solutions informatiques mobiles pour particuliers et entreprises.”

Le segment des smartphones est largement dominé par le duo Android – iOS. Et Microsoft parvient tut juste à tirer son épingle du jeu, selon l’analyse d’IDC au premier trimestre 2013.

BlackBerry a-t-il encore les moyens de bouleverser la donne et de jouer à la fois sur les segments grand public et professionnel ?

Que se passe-t-il sur le front des tablettes ? BlackBerry parvient encore à écouler du PlayBook (100 000 sur la période scrutée). Mais la tablette ne passera pas le cap de BB10, selon Gizmodo.fr.

La société canadienne ne croit plus au PlayBook et plus globalement à l’essor des tablettes tactiles (sic). A titre de comparaison, Apple a commercialisé 19,5 millions d’iPad au cours du premier trimestre 2013.

Selon Silicon.fr, les résultats de BlackBerry se traduisent par un chiffre d’affaires de 3,1 milliards de dollars (+10,7% par rapport à la même période l’an passé).

Si l’activité est tirée par les États-Unis (+30%) et l’Asie (+35%), elle est plombée par l’Amérique latine (-6%) alors que l’Europe (le premier marché pour BlackBerry) maintient une croissance de 9%. L’activité se répartit entre les terminaux (71%), les services (26%) et les logiciels et autres (3%).

Bonne  nouvelle qui reste à confirmer à en croire le communiqué financier (PDF) : la réduction des pertes. Elles s’élèvent à 84 millions de dollars à la fin du premier trimestre fiscal l’exercice 2013 – 2014 (contre 98 millions de dollars à la fin du quatrième trimestre de 2012 – 2013).

Rappelons qu’en juillet 2012, elles s’élevaient à 598 millions de dollars.

Après les lancements des terminaux Z10 (100% tactile, fin janvier) et Q10 (mi-tactile mi-écran, fin mai), la firme de Waterloo prépare deux nouveaux terminaux : le Q5 (mi-écran mi tactile, prévu courant juillet) et, probablement, le A10 en novembre (100% tactile).

Dans le segment IT pro, BlackBerry vient par ailleurs de mettre à disposition BES 10.1, la nouvelle version de son serveur d’administration des terminaux mobiles.

—————————–

Quiz : Maitrisez-vous le langage high-tech ?

—————————


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur