L’office central contre la cybercriminalité arrive

Mobilité

Le ministre de l’Intérieur, Jean-Pierre Chevènement, a annoncé la publication des décrets concernant la création d’un office central de lutte contre le crime sur Internet.

Les décrets d’applications concernant la création d’un Office Central de Lutte contre la Criminalité liée aux Technologies de l’Information et de la Communication (OCLCTIC) sont enfin parus. C’est du moins ce qu’a indiqué hier, lundi 15 mai 2000, le ministre de l’Intérieur, Jean-Pierre Chevènement, à l’occasion de l’ouverture du sommet du G8.

Cela fait près d’un an que l’on attendait la création de cet office (voir édition du 19 janvier 2000, annoncé officiellement pour la première fois par Lionel Jospin à Hourtin lors de l’université d’été 1999. Placé sous l’autorité de la direction de la police judiciaire, l’office central servira de plaque-tournante de l’information, pour orienter les enquêtes nationales vers les services compétents, comme le Bureau central de répression de la criminalité informatique (BCRCI). Il servira aussi de relais aux recherches internationales, pour participer à la poursuite d’auteurs de virus informatiques virulents ou au démantèlement de trafiquants en ligne, etc. “Sa création devra s’accompagner, bien entendu, d’un effort de recrutement et de formation de spécialistes de ces nouvelles technologies”, a indiqué le ministre.

Pour en savoir plus :

Le discours de Jean-Pierre Chevènement


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur