L’offre de grid computing de Sun enfin disponible

Cloud

Après de nombreux reports, Sun va proposer à ses clients de la puissance de calcul à la demande à 1 dollar par heure processeur.

Sun Microsystems dévoilera officiellement cette semaine son offre de grid computing à 1 dollar par heure processeur, a annoncé son président Jonathan Schwartz sur son blog. Ce service sera dans un premier temps limité aux Etats-Unis et devrait avoir une capacité inférieure à ce qui avait été annoncé initialement.

Sun avait présenté en février 2005 sa grille de calcul conçue pour fournir aux entreprises une puissance de calcul à la demande, à la manière dont elles s’approvisionnent en électricité. L’offre devait répondre aux besoins de calculs intensifs comme les rendus d’animations 3D ou les analyses financières.

Des problèmes de sécurité à résoudre

Le fournisseur de services avait ensuite reporté ce lancement au motif que ses gros clients absorbaient toute sa capacité de traitement. Ce qui ne laissait plus de place pour l’offre dite de détail, qui devait permettre à n’importe qui de louer de la puissance de calcul pour 1 dollar par heure processeur à partir d’un site Web dédié. A cette époque, Gordon Haff, analyste du cabinet Illuminata, avait indiqué à vnunet.com que Sun avait besoin de plus de temps pour traiter les problèmes de sécurité, et notamment empêcher que son système soit utilisé pour envoyer des spams ou lancer des attaques par déni de service.

Jonathan Schwartz a imputé ce retard à la réticence des entreprises à accorder leur confiance aux systèmes de grid computing. Elles préfèreraient en effet les modèles traditionnels d’outsourcing, qui consistent à faire appel à un fournisseur externe pour prendre en charge la gestion et la maintenance d’un centre de traitement des données.

Une offre généraliste

Le dirigeant a également admis que la mise en place du grid de Sun s’était avérée plus complexe que prévu. La plupart des grilles informatiques sont conçues pour des applications spécifiques comme les analyses de données, les moteurs de recherche en ligne ou les rendus vidéo. Mais l’offre de Sun, à vocation plus généraliste, exige une approche différente.

Un audit de sécurité a mis en lumière un certain nombre de problèmes à résoudre, tandis que le gouvernement américain voulait s’assurer que le service soit soumis à un contrôle pour garder certaines technologies hors de portée des “Etats voyous”. Ce contrôle limitera dans un premier temps l’accès à la grille de calcul aux Etats-Unis, mais Jonathan Schwartz a assuré que Sun souhaitait toujours le rendre disponible dans le monde entier.

Les demandes d’enregistrement à ce programme seront donc étudiées de près avant que les accès ne soient accordés. Une fois que le service sera opérationnel, les utilisateurs pourront s’enregistrer et accéder à leurs comptes via le site network.com.

(Traduction d’un article de VNUnet.com en date du 22 mars 2006)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur