L’offre de Red Hat devient multi-cartes

Cloud

Red Hat va acquérir C2Net, leader du développement de serveurs Web sécurisés. Pour le spécialiste des solutions Open Source pour Internet, c’est la cinquième acquisition depuis janvier. L’objectif de Red Hat est de constituer une plate-forme Open Source unique afin de fournir des solutions les plus complètes possible.

Red Hat, spécialiste des solutions Open Source pour Internet, annonce l’acquisition de la société C2Net Software. Cette dernière développe Stronghold, un serveur Internet sécurisé fonctionnant sur Apache, qui a séduit des sociétés comme Amazon.com, Ameritrade ou encore IBM. Par ailleurs, Stronghold est disponible sur plus de 30 plate-formes, y compris sur plusieurs versions de Linux et sur la plupart des plates-formes UNIX courantes.

Red Hat poursuit ses efforts pour élargir son catalogue afin de couvrir tous les domaines intéressés par des solutions d’infrastructure Internet. L’objectif de Red Hat est d’améliorer les logiciels Open Source pour qu’il fournissent tous les outils et les services souhaités afin de mettre en place, de gérer et de sécuriser l’Internet grâce à une plate-forme Open Source unique. “Les entreprises utilisatrices souhaitent s’adresser à une source unique qui leur propose des solutions complètes permettant de mettre en place et d’étendre leur infrastructure Internet, c’est désormais possible grâce à l’acquisition de C2Net”, juge Matthew Szulik, Pdg de Red Hat, qui explique que la sécurité pour développer les systèmes d’exploitation, pour concevoir des outils et des solutions de commerce électronique devrait permettre à Red Hat de fournir un service à forte valeur ajoutée.

Un objectif qui semble se réaliser au vu des dernières acquisitions réalisées par Red Hat. C2Net est en effet la cinquième grande acquisition de Red Hat depuis janvier 2000. Récemment la société prenait le contrôle de WireSpeed (voir édition du 16 juin 2000). Cette dernière est un développeur de composants réseaux et télécommunications pour les logiciels équipant les systèmes embarqués. En mai, Red Hat avait acquis Bluecurve, dont les résultats dans le secteur des solutions de gestion permettent d’organiser en même temps la simulation et la mesure de l’activité et des exigences des utilisateurs sur l’infrastructure du net et ses applications. Enfin, en janvier, Red Hat avait déjà acquis Hell’s Kitchen and Systems, un fournisseur de logiciels de gestion des paiements du commerce électronique et Cygnus Solutions, un fournisseur de logiciels en Open Source, d’outils de développement, de services et d’assistance au développement des serveurs, des systèmes d’exploitation en temps réel et des solutions mobiles.

Reste que si la vocation première de Red Hat est de vendre des distributions Linux, la société entend bien, par ces rachats, créer de la valeur ajoutée pour se démarquer de ses concurrents en se donnant une image de marque globale.

Pour en savoir plus : Red Hat


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur