Logiciel : Nokia fait appel aux “Trolltechniciens”

Mobilité

L’équipementier va engloutir Trolltech, un éditeur qui développe Qtopia, une plate-forme dédiée aux mobiles sous Linux, et Qt, un environnement de développement.

Persona non grata sur les forums de discussions, les “trolls” sont les bienvenus chez Nokia. L’équipementier finlandais vient d’offrir 153,3 millions de dollars en numéraire (soit 104,4 millions d’euros) pour s’emparer d’un éditeur norvégien répondant au doux nom de Trolltech. Sa proposition de rachat, d’ores et déjà acceptée par une majorité de membres du conseil d’administration de Trolltech, devrait être finalisée d’ici la fin du deuxième trimestre 2008.

Depuis sa création en 1994, Trolltech s’est spécialisé dans les outils pour la conception et le déploiement d’interfaces utilisateurs graphiques (GUI ou “Graphical User Interface”) sur tout un éventail de systèmes d’exploitation et de terminaux, fixes ou mobiles.

Une activité dont Nokia espère qu’elle lui permettra de développer des applications pour mobiles, qui seront à la fois compatible avec ses propres terminaux, avec ceux d’autres constructeurs tiers et avec des PC.

Linux et KDE

Via ce rachat, le constructeur télécoms entend développer son offre applicative pour les terminaux fixes et mobiles et les services Internet. Il souhaite notamment s’appuyer sur les compétences de Trolltech dans le domaine de l’open source, et plus particulièrement sur sa plate-forme Qtopia dédiée aux mobiles sous Linux (qui serait déjà embarquée dans plus de 10 millions de terminaux et “set top boxes”).

Nokia table parallèlement sur la bibliothèque de développement Qt de Trolltech. Laquelle est entre autres exploitée pour l’environnement de travail KDE, Skype, Google Earth, Adobe Photoshop Elements et Lucasfilm.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur