Logiciels : Avanquest veut monter en puissance avec Micro Application

Cloud

Avanquest et Micro Application, deux éditeurs français de logiciels (grand public et BtoB), se rapprochent pour renforcer leur position en France.

A l’occasion de la présentation des résultats financiers, Avanquest, éditeur français de logiciels pour les particuliers et les PME, a annoncé l’acquisition de Micro Application, présenté comme le leader français des éditeurs de logiciels grand public hors jeux.

“En fait, il s’agit d’un protocole d’acquisition portant sur 100% des titres de la société Micro Application Europe, dans laquelle ont été regroupées les activités logiciels françaises de Micro Application”, précise le communiqué.

Pour quel montant ? L’acquisition des actions de Micro Application Europe sera réalisée pour un prix initial de 8 millions d’euros (découpé en 1,5 million d’euros en cash et 6,5 millions d’euros en titres Avanquest).

Un complément de prix de 2 millions d’euros (payable en actions) est prévu en cas d’objectifs de rentabilité atteints.

C’est au nom de la complémentarité d’activité qu’Avanquest réalise cette opération de croissance externe : produits, profils clientèle, distribution et positionnement des marques (Micro Application pour les logiciels pour tous et Avanquest pour les logiciels premium).

Micro Application emploie 70 personnes en France et réalise un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros.

Avec ses nouvelles ressources acquises, le groupe Avanquest considère qu’il atteint la place de leader en France sur le marché des logiciels (numéro 2 au Royaume-Uni et numéro 7 aux Etats-Unis).

Avec une place prédominante sur le marché de la vente de logiciels grand public en mode SaaS : ordinateurs, smartphones (iPhone, Windows Phone 7) et tablette iPad.

Au niveau du management, Philippe Olivier, fondateur et P-DG de Micro Application, rejoint le comité exécutif du groupe Avanquest et prend les commandes des opérations françaises.

Avanquest tient la route sur le on-line mais souffre sur le off-line
Au cours du premier semestre 2010, le chiffre d’affaires semestriel du groupe Avanquest a progressé de 4,8% à 40,5 millions d’euros, “porté par la bonne tenue des activités on-line en Europe et aux Etats-Unis”. Mais la situation continue d’être “contrastée” en Europe pour l’activité off-line en fonction des zones (-27% pour l’Europe continentale, +12% pour le Royaume-Uni). Le taux de marge brute reste stable à 61,8% du chiffre d’affaires. A fin septembre, le résultat opérationnel courant est à l’équilibre contre une perte de 400 000 euros l’an passé. Mais le groupe Avanquest affiche toujours une petite perte nette à la fin du premier semestre (-2,1 millions d’euros contre – 1,5 million d’euros à la même période l’année précédente).

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur