Logiciels serveurs : Sun et Netscape doublonnent

Cloud

Suite à l’accord signé avec AOL, les serveurs d’applications de Sun font désormais double emploi avec ceux de Netscape. Problème?

L’acquisition de Netscape par AOL avec le soutien de Sun n’est pas sans poser de problèmes quant au positionnement des produits développés par Sun et Netscape. D’après les premières déclarations des dirigeants, Sun doit prendre en main le développement des logiciels d’entreprises tandis que Netscape en profitera pour se concentrer sur la partie client et sur les technologies sous-jacentes à son site portail Netcenter. Les choses ont l’air simple mais de nombreux dilemmes ne devraient pas manquer de se poser.

Le premier concerne les serveurs d’application, des produits pour lesquels les deux sociétés ont investi beaucoup de temps et d’argent. Ainsi, Netscape a racheté l’an dernier l’éditeur Kiva et Sun possède depuis peu la société NetDynamics. D’ici à ce que l’acquisition de Netscape par AOL soit achevée dans trois mois, Sun pourra commercialiser tranquillement ses serveurs Netdynamics mais ensuite, il lui faudra aussi proposer les produits Kiva, maintenant rebaptisés Netscape Application Server. Quelle solution sera privilégiée ?

Selon George Polini, vice-président du marketing pour les produits Java de Sun, “il est encore tôt pour être définitif. Cependant, les produits adressent des marchés légèrement différents : les solutions NetDynamics prennent place dans les intranet des entreprises parce qu’ils supportent les standards de ces réseaux tandis que les serveurs de Netscape sont plus doués pour le commerce électronique.”

Concernant les futurs développements, les prochaines versions de chaque produit ne devraient pas changer mais des mises à jour communes devraient être effectuées par les deux sociétés. A long terme une fusion n’est pas à exclure. Déjà aujourd’hui, les deux gammes supportent les Enterprise Java Beans qui s’imposent de plus en plus comme un standard.

Vu la nature de l’accord signé avec AOL, il est clair que Sun aura le dernier mot pour la partie serveur des produits. En revanche, il n’est pas évident que Netscape garde la main mise sur la partie client. Au début de l’année, l’éditeur a créé Mozilla.org, une filiale à moitié indépendante chargée de gérer le développement ouvert de Communicator 5. A l’annonce de la fusion avec AOL, Mozilla.org s’est empressé d’affirmer son indépendance par rapport à Netscape et à fortiori par rapport à AOL. En perdant le bénéfice des travaux réalisés par la communauté Internet pour Communicator 5, Netscape pourrait bien être obligé de reprendre avec l’aide de Sun le développement de Javagator, un navigateur 100% Java qu’il avait abandonné au début de l’année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur