Logitech BCC950 : le chaînon manquant de la visioconférence nomade ?

Mobilité
Logitech BCC-950 webcam visioconférence

Logitech conjugue nomadisme et visioconférence en un dispositif : le BCC-950, qui réunit une webcam 1080p et une station de type combiné téléphonique. Le produit s’adresse aux PME.

Auteur d’une énième escarmouche sur un terrain qui lui est familier, Logitech tient-il en ce combiné BCC950 le chaînon manquant qui rende l’exercice de la visioconférence davantage pertinent en petit comité ?

A mesure que se démocratisent les réseaux haut débit, les salariés embrassent le nomadisme, un concept qui concernerait à l’heure actuelle environ 1,2 milliard d’individus.

A cet égard, les écosystèmes de communication unifiée acquièrent leurs lettres de noblesse. IDC estime que 200 millions d’utilisateurs y recourront à l’horizon 2015.

Leur concours affranchit notamment les entreprises des contraintes géographiques et minimise d’autant les frais liés à la réunion physique de leurs personnels.

Cette mission menée à bien, le compromis entre rendement et coûts de déploiement reste un talon d’Achille.

Premiers chalands sujets aux restrictions budgétaires, les PME nourrissent généralement peu de dispositions quant à l’acquisition d’un système affiché à plusieurs milliers d’euros.

Ne leur reste guère qu’une alternative : les dispositifs à bas prix, typiquement une centaine d’euros. Ces périphériques qui peuvent tout au plus se prêter à des réunions en face-à-face ne sauraient offrir un quelconque confort aux groupes de collaborateurs.

A compter du mois de mai, Logitech proposera, pour 249,99 euros TTC, une station tout-en-un entrevue comme un “juste milieu” inscrit dans la mouvance des technologies de visioconférence.

Fournie sans logiciel dédié, la webcam BCC950 est certifiée Microsoft Lync et compatible Skype. Elle opère en Plug & Play, sur PC et Mac (norme UVC), avec le plus clair des applications apparentées.

Muni d’une optique Carl Zeiss, l’ensemble capture jusqu’en 1080p, à un angle de 78 degrés et prend en charge l’ensemble du processus d’encodage en H.264 sans requérir d’intervention logicielle : s’en accommoderont tout particulièrement, les moins puissants des postes de travail.

La partie webcam est amovible de sa base, en l’occurrence un véritable combiné téléphonique muni d’un microphone omnidirectionnel à 2,5 m de portée en full duplex.

Les 12V requis pour alimenter les hauts-parleurs nécessitent toutefois de s’équiper d’un adaptateur secteur des plus volumineux, qui remet d’autant en cause le caractère nomade d’un tel produit, quand bien même Logitech évoque une utilisation “dans les aéroports ou encore les cafés“.

Une télécommande aux fonctionnalités sommaires mais à propos complémente cette offre. Passée de main en main au cours de la démonstration proposée à ITespresso.fr, elle a grandement simplifié le contrôle de la caméra : rotation à 180 degrés, zoom, sourdine…

Si les rayons du soleil poignant ont semblé contrarier l’adaptation de l’appareil aux conditions changeantes de luminosité, la mise au point s’est effectuée en un clin d’oeil et le grand-angle a fait des merveilles.

La transmission de flux en 1080p s’est effectuée sans ralentissement notable. De l’ordre de 30 dB, la réduction du bruit spatio-temporel a corrigé les quelques aberrations constatées sur une image néanmoins agréablement lissée.

Le défi est-il pour autant relevé avec brio, sur un marché constitué de toutes pièces, au quasi-improviste ? ITespresso.fr envisage un test approfondi dans l’esprit “PME et petits groupes”, celui-là même que prône Logitech.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur