Logitech lave son clavier K310 à l’eau claire (galerie photos)

Mobilité
Logitech Washable Keyboard K310 : lavage

Logitech suit la tendance des constructeurs à renforcer leur matériel de classe professionnelle et applique la démarche au clavier K310, lavable en plus de s’avérer immun face aux micro-particules de poussière (galerie photos).

Acteur aguerri sur le segment des claviers, Logitech ouvre la voie au Washable Keyboard K310, lavable comme son nom l’indique, mais aussi protégé contre la poussière.

Il s’agit là pour le constructeur suisse d’adresser le vide qui règne sur le poste de travail, alors que la tendance récurrente à immuniser les terminaux professionnels (certifications IP et MIL-STD) ne se répercute guère sur les périphériques, un talon d’Achille.

Coeur de cible du K310, les milieux professionnels où l’exercice est soumis à de rudes conditions, fût-ce de par un travail en extérieur, une atmosphère poussiéreuse ou des risques de projections liquides : chantiers, usines, restaurants, activités en plein air, etc.

Mentionné en aparté, mais tout aussi pertinent dans l’absolu, le sempiternel café renversé par mégarde le temps d’activer les neurones au petit matin.

Directrice de la gamme et souris chez Logitech, Sophie Le Guen acquiesce : “Des incidents de ce type peuvent arriver à n’importe quel moment, quelles que soient les précautions. [C’est dans cet esprit que] nous avons conçu ce clavier lavable“.

Résistant à la poussière, le K310 tolère également les immersions jusqu’à une profondeur de 28 cm, grâce à un usinage propice à l’évacuation de l’eau.

Dans cette lignée, les touches elles-mêmes jouissent d’une couche de protection UV doublée d’une impression au laser garante d’une lisibilité des inscriptions après des lavages répétés.

Le tout répond aux spécifications de la norme GS (de l’allemand “Geprüfte Sicherheit” pour “sécurité testée”), que définit le groupe SGS, un spécialiste de l’inspection, du contrôle, de l’analyse et de la certification.

L’agencement du clavier est étudié pou les systèmes Windows. La finition laisse quant à elle dubitatif, tant les touches semblent littéralement montées sur ressort, exhaussées au-dessus du support qui intègre le câble USB.

La sortie européenne du produit est fixée au mois d’octobre, pour un tarif annoncé à 39,99 euros. Mais cette n’est plus un galop d’essai pour Logitech. Le groupe suisse de longue date à l’agrément du poste de travail.

Les tablettes – et tout particulièrement l’iPad d’Apple – ont ses faveurs depuis l’été dernier, avec un catalogue qui s’est enrichi en conséquence d’un triumvirat de claviers : le Keyboard Case, le Tablet Keyboard et le Fold-Up Keyboard, qui explorent tous les styles (voir nos tests respectifs).

Crédit images : Logitech


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur