Logo Hadopi : mêli-mêlo dans la typo

MobilitéRégulations

La première version du logo Hadopi intégrait une typographie spécifique à France Telecom. Le ministère de la Culture est passé rapidement à une deuxième version plus conforme aux licences.

Une nouvelle anecdote croustillante à ajouter à la naissance de la Hadopi. Le premier logo de la Haute autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur Internet, présenté vendredi lors de la présentation officielle de la structure, incluait une typographie spécifique (voir image d’illustration de l’article).

Dénommée “Bienvenue”, elle avait été créée par Jean-François Porchez et c’est une exclusivité France Telecom depuis dix ans. Son créateur a confirmé sur LePost.fr qu’elle avait été utilisée sans contrat de licence.

De son côté, l’agence Plan Créatif, en charge de la conception du logo Hadopi pour le compte du ministère de la Culture, argue une “erreur informatique”.

Selon Geoffrey Dorne, blogueur et designer graphiste qui avait remarqué en premier le “hic” sur la typo du logo Hadopi au cours du week-end (à partir d’un commentaire de Jean-Baptiste Levée déposé sur son blog), Plan Créatif a procédé dès lundi à une modification de l’icône de la nouvelle haute autorité en charge de la lutte anti-piratage.

Désormais, l’icône s’appuie sur deux typographies (le Bliss de Jérémy Tankard, déjà présente dans le logo initial, et FS Lola de Phil Garnham)… et avec des licences dûment acquises à la dernière minute.

La protection des droits sur Internet avec l’Hadopi, cela commence vraiment mal…

A lire également : dossier spécial : Hadopi : avis de tempête sur la loi anti-piratage


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur