Interview Loïc Le Meur : « Leade.rs est une place de marché pour les speakers les plus talentueux »

EntrepriseGestion des talentsManagementStart-up
loic le meur Credit "Christopher Michel"
5 190

Serial entrepreneur, Loïc Le Meur lève le voile sur Leade.rs, un nouveau projet combinant un format événementiel et une application pour recenser les meilleurs talents.

ITespresso.fr : Loic is back ?

Loïc Le Meur : Oui. Après plusieurs années de travail intense, la création des conférences LeWeb ou le lancement de Seesmic, j’avais besoin de faire une pause.

J’ai beaucoup réfléchi au cours de ces deux dernières années et malgré des propositions très intéressantes pour devenir VC et rejoindre des fonds d’investissement, j’ai ressenti le besoin de lancer un nouveau projet qui capitaliserait sur mes précédentes expériences dans la vidéo, le logiciel ou l’événementiel.

ITespresso.fr – Leade.rs c’est quoi ? Un événement ? Un réseau social ? Une place de marché pour les talents ?

Loïc Le Meur : Steve Jobs disait que la différence entre un leader et un follower, c’est l’innovation. Leade.rs est une plate-forme dont l’ambition est d’identifier des entrepreneurs innovants, puis de les mettre en avant au travers d’événements.

Mais Leade.rs sera également une véritable place de marché dont les membres pourront noter ou mettre en avant d’autres talents.

ITespresso.fr – Ces leaders seront vos clients… ou vos fournisseurs ?

Loïc Le Meur : Aujourd’hui, je leur vends des tickets mais le modèle économique consiste à toucher des commissions sur leurs interventions.

C’est un marché que j’estime à plusieurs milliards de dollars mais qui est aujourd’hui réservé à une élite, où d’anciens présidents ou grands patrons facturent parfois plusieurs centaines de milliers d’euros leurs interventions.

Nous ne comptons pas concurrencer les speakers bureau pour autant, plutôt travailler avec eux et générer des prospects pour leurs clients.

Avec Leade.rs, les grandes entreprises mais également les médias ou n’importe quelle autre conférence, pourra très facilement identifier des speakers et commander leur intervention, aussi facilement qu’on commande aujourd’hui un taxi sur Uber.

J’aurais rêvé avoir ce genre d’application quand j’ai créé LeWeb en 2003. Nous ferons la première démo de l’application à Paris la semaine prochaine et lancerons dans les semaines qui viennent.

ITespresso.fr – L’application pourrait-elle également proposer des contenus de qualité réalisés par ces leaders eux mêmes ?

Loïc Le Meur – Oui et je suis sans doute influencé par mon expérience avec Seesmic mais Leade.rs ne se limitera pas à être un catalogue de talents.

Ces derniers pourront se filmer et exposer leurs idées aux autres membres de la communauté qui devra ensuite noter leurs prestations, dans une logique de curation.

Autant je pense pouvoir identifier des talents en France ou aux Etats-Unis, autant je ne connais pas la scène des start-up à Istanbul, Moscou ou Pékin. Ce sera donc un réseau international de curateurs qui identifieront et coopteront ces futurs leaders, sans autre filtre que leur propre talent.

ITespresso.fr – 10 ans après votre expérience en politique, pourriez-vous être tenté de faire de Leade.rs un instrument pour peser dans les futurs débats d’élections présidentielles ?

Loïc Le Meur – Non je n’ai pas d’agenda politique mais, après les entrepreneurs les plus innovants, j’adorerais ouvrir Leade.rs aux dirigeants du monde entier.

Et Leade.rs pourrait également permettre de faire de la politique autrement. Il existe pleins de personnes formidables qui ont simplement besoin d’un peu d’exposition médiatique, d’accéder aux bons financements ou de rencontrer les bonnes personnes.

J’en plaisante parfois avec Reid Hoffman, le créateur de LinkedIn, mais Leade.rs pourrait être le réseau pour réunir les entrepreneurs les plus innovants, et ainsi contribuer à rendre le monde meilleur sur le long terme.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur