Londres va respirer le Wi-Fi public d’O2

MarketingOpérateursRéseaux
logo Wi-Fi

A l’occasion des Jeux Olympiques 2012, O2 va déployer à Londres un réseau Wi-Fi public accessible gratuitement, moyennant l’affichage de publicités géolocalisées.

En coopération avec l’opérateur télécoms britannique O2, Londres amorce le déploiement d’un réseau Wi-Fi public destiné à contenir le trafic qu’engendrera l’afflux humain auquel se prépare la ville, en prévision des Jeux Olympiques 2012, cet été.

Une échéance quasi concomitante rythmera l’été londonien. En l’occurrence, le jubilé de Diamant de la reine Elizabeth II.

Le quartier central de Westminster, 250 00 habitants, des milliers de sièges sociaux et chaque jour près d’un million de touristes, s’impose de fait comme le poisson-pilote d’opérations tout juste débutées sur le terrain.

Suivront les zones périurbaines, notamment la subdivision administrative de Kensington & Chelsea (le “Royal Borough”), dont le Conseil municipal a donné son aval au projet.

Sur le modèle des prévisions émises en janvier dernier, l’opérateur O2 table sur une généralisation du concept à l’échelle du pays, sans frais pour le consommateur final, en contrepartie d’encarts de publicité géolocalisée.

A cet égard, le COO Derek Manus manque d’esquiver cette condition sine qua non au développement de ses services.

Ce partenariat – le premier du genre au Royaume-Uni – reflète nos ambitions sur le long terme : ouvrir le réseau O2 à l’espace public dans son ensemble“, résume habilement l’intéressé.

A l’appui d’une démocratisation des terminaux mobiles et des connexions sans fil, un tel modèle économique s’affirme progressivement comme une alternative viable, de surcroît peu coûteuse pour les municipalités et collectivités locales.

En témoigne la récente incursion, en territoire français, de l’espagnol Gowex, qui fournira à la ville de Bordeaux des infrastructures et services similaires.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur