Londres, ville 5G dès 2020

4GMobilitéOpérateursRéseaux
5g-europe-coree

A l’heure où la 4G LTE est encore en cours de déploiement en Europe, le maire de Londres annonce la 5G dans la capitale britannique dès 2020.

Après un certain retard concernant le déploiement de la 4G LTE, l’Europe désire être aux avants-postes pour la 5G, la future norme de réseau cellulaire. Boris Johnson, le maire de Londres, l’entend bien de cette oreille et annonce même que la capitale britannique bénéficiera de la 5G dès 2020.

Le maire de Londres déclare ainsi : “Londres est en train de gagner la réputation d’être la capitale technologique en Europe et c’est pourquoi nous devons nous assurer que chaque Londonien est capable d’accéder à la meilleure connectivité numérique. Améliorer rapidement la connectivité de cette grande ville est un élément clé du Plan d’infrastructure pour Londres “.

Londres peut s’appuyer sur une collaboration technologique avec l’Université du Surrey située au Royaume-Uni. En 2012, celle-ci avait déjà levé 35 millions de livres sterling auprès d’investisseurs publics et privés afin de créer un centre d’innovation sur la 5G.

Ce centre va ainsi pouvoir effectuer des expérimentations dans la capitale britannique en vue de valider ces recherches dans le domaine.

Si la véritable norme cellulaire de quatrième génération (4G) est la LTE-Advanced (la norme LTE correspondant plutôt à de la 3,9 G), elle plafonnera à 1 Gb/s tandis que la 5G pourra atteindre 10 Gb/s. Une vélocité qui se doublera d’une réduction de la latence qui deviendra proche de 0 pour une expérience utilisateur encore meilleure.

L’Université du Surrey pourra également bénéficier d’une aide de la Commission Européenne qui va consacrer 700 millions d’euros au développement des réseaux 5G dans le cadre de son programme-cadre Horizon 2020.

Le réseau cellulaire 5G promis par le maire de Londres dès 2020 devrait donc offrir un visage expérimental dans un premier temps. Ainsi, l’opérateur mobile EE qui a été le premier à introduire la 4G au Royaume-Uni, ne prévoit pas de déployer la 5G avant 2022.

Au-delà des interrogations sur la technologie en elle-même, l’annonce de Boris Johnson revêt un caractère politique et économique. Il s’agit de redonner du lustre à la recherche britannique en retrait sur la 3G et la 4G.

Une stratégie qui pourrait faire de Londres la capitale de la recherche technologique en Europe, voire même la Silicon Valley européenne avec son émergent quartier baptisé Silicon Roundabout qui n’a pas fini de faire parler de lui…

 

Crédit image : Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur