Longhorn : Microsoft règle son différend avec Alacritech

Cloud

Cet accord met un terme à la menace qui planait sur le futur système d’exploitation de Microsoft, qui utilise une technologie brevetée par Alacritech.

Microsoft a conclu un accord avec la société Alacritech, spécialisée dans les réseaux de données, dans le cadre de la bataille judiciaire qui les opposait. Celle-ci avait donné lieu à une injonction de justice interdisant “la fabrication, l’usage, la vente, l’importation ou l’incitation à l’usage des logiciels Longhorn et Chimney [une future API de Windows, Ndlr] de Microsoft”.

Alacritech accusait Microsoft d’utiliser sa technologie “Session-layer interface control” (SLIC) pour accélérer les transferts de données, commettant ainsi deux violations supposées de brevets technologiques. Le règlement de cette affaire prévoit le paiement à Alacritech d’une somme non dévoilée ainsi qu’un accord de développement de la technologie avec Microsoft et Broadcom.

Un composant clé des futurs réseaux évolutifs

“L’architecture SLIC d’Alacritech est un composant essentiel des réseaux évolutifs de nouvelle génération”, a indiqué Larry Boucher, président d’Alacritech. “L’accord conclu aujourd’hui facilitera l’adoption généralisée de cette technologie qui constitue un facteur clé de l’optimisation des transferts de données.”

Selon Alacritech, Microsoft aurait collaboré pendant un an à l’élaboration de la technologie SLIC. Puis, l’éditeur a coupé tout contact avec son partenaire et a annoncé peu de temps après qu’il utiliserait une technologie similaire dans son prochain système d’exploitation Longhorn, dont l’arrivée est prévue l’année prochaine.

“Nos clients demandent de hautes performances et des réseaux sécurisés, or les efforts de Microsoft dans ce domaine permettront d’améliorer les fonctionnalités et l’évolutivité de la plate-forme Windows”, a déclaré Jawad Khaki, vice-président de Microsoft chargé des réseaux et matériels Windows. “Avec le présent accord, les clients et partenaires de Microsoft pourront disposer d’applications optimisées, ainsi que de serveurs et réseaux plus performants.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur