L’Open Graph de Facebook s’ouvre au multimédia

Marketing
logo Facebook F

Facebook affûte son arme fatale Open Graph en y intégrant des services d’écoute de musique en streaming, de visionnage de films et de lecture d’articles. Un encart dédié suggère alors en temps réel ces contenus consommés par des amis.

Dans le cadre du développement de son Open Graph présenté ce 22 septembre lors de la conférence f8, Facebook se dote d’un service d’écoute de musique et de visionnage de films en streaming.

S’y adjoint la lecture d’articles de presse, le tout en mode social : en temps réel, l’utilisateur pourra connaissance des activités de ses amis et s’y adonner à son tour.

Ponctuée par l’intronisation de nouveaux services au cours de l’été, la révolution annoncée du réseau social prend un nouveau tournant. La régence plus que passagère de Google+ n’aura eu qu’un temps. Cette période des 100 jours laisse place au retour en fanfare de Facebook.

C’est du moins ce que laisse miroiter Mark Zuckerberg. Le P-G du site communautaire, désormais 14è homme le plus riche des Etats-Unis, table sur le multimédia avec un objectif : enrichir l’expérience sociale des membres actifs de son réseau.

Pour ce faire, l’écosystème Facebook, devenu plus interactif au fil des années, propose désormais un encart dédié à l’information en temps réel. Son rôle, répertorier les activités des amis via l’Open Graph.

Associé à la dimension sémantique présentée en aval, le dénommé “Ticker” recommande à l’utilisateur des contenus jugés en concordance avec les détails renseignés dans son profil.

Un mot d’ordre, néanmoins : la “sérendipité”, un concept qui se base sur les affinités de chacun et qui revient à découvrir, au hasard d’une recherche, un élément inopportun mais susceptible de susciter l’intérêt.

Ainsi les détenteurs d’un compte sur Spotify seront-ils avertis en temps réel de ce qu’écoutent leurs amis Facebook, pour éventuellement se laisser tenter à leur tour.

C’est un grand jour pour la musique en général, pour l’industrie musicale, et pour les amoureux de musique“, se réjouit Daniel Ek, le P-DG de Spotify.

Une dizaine de services apparentés, dont le Français Deezer, rejoignent une liste allongée d’invités prestigieux qui contribueront par ailleurs au déploiement d’une fonctionnalité similaire dans le domaine de la vidéo à la demande (VoD).

En tête d’affiche, Netflix et Hulu collaboreront aux côtés de Dailymotion, Flixster, TF1 ou encore l’INA (Institut National de l’Audiovisuel).

Parmi ces acteurs affiliés, des groupes de presse généraliste ou spécialisée mettent la main à la pâte pour proposer leurs fils d’actualités. Le Monde pour l’information continue, L’Equipe pour le sport, Le Journal du Net pour l’économie et la haute technologie…

Actuel complément du bouton “J’aime”, le “Ticker” en constituera peut-être à terme un substitut.

En ce sens, Mark Zuckerberg résume la situation : “plus besoin d’aimer un film, il suffit de la regarder ; plus besoin d’aimer une chanson, il suffit de l’écouter […]” et ainsi de suite. Une diversification qui fait froid dans le dos.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur