L’ornithorynque devient la mascotte de ‘Darwin’

Mobilité

Difficile chemin que celui de l’évolution : le choix de la mascotte de la communauté des développeurs du projet de sources libres Darwin a été soumis aux urnes. Résultat, l’ornithorynque “Hexley” l’emporte, tandis qu’un chien-vache-démon “Clarus” tient la deuxième position. Mais un cachalot aurait pu modifier la donne. Petit bestiaire de l’informatique libre…

Les développeurs du projet en sources libres Darwin, lancé par Apple, prennent parfois un moment de détente, si l’on en croit leurs discussions sur une des listes du site Darwinfo. Le fil de discussion de ces alchimistes du code est parfois semé d’échanges moins sérieux. Tout a apparemment commencé le 11 août 2000 par un message de Terry Brady. Celui-ci lance l’idée d’une mascotte qui se dresserait face aux mascottes du monde Unix libre : le manchot de Linux ou le petit démon de BSD. Les idées abondent alors peu à peu : lézard, gecko, monstre de Tasmanie, iguane, double hélice d’ADN, serpent, ange…

Un ornithorynque au look démoniaque

Si le look importe, les raisons d’utiliser tel ou tel symbole ou animal pour représenter le projet sont mises en avant. Ainsi Bill Bumgamer propose l’ornithorynque pour son côté unique : le seul animal sur terre qui pond comme un reptile, est recouvert de fourrure comme un mammifère, est équipé d’un bec de canard, de pattes palmées et d’un aiguillon empoisonné ! Mais qu’est-ce qui, dans cet animal, peut lier Darwin à BSD ? Les intervenants du forum sont vite d’accord sur le fait qu’une liaison “démoniaque” devrait apparaître puisque Chuck, la mascotte de BSD, est un petit démon cornu.

Le 16 août, apparaît un site destiné à exposer les propositions de dessins et à voter. Des noms qui pourraient être donnés à la mascotte y apparaissent. Ainsi, Lisa, Charlie (une référence à Charles Darwin) ou encore Hotstuff (comprenne qui pourra). Mais c’est le 15 septembre 2000 que tout bascule : Jon Hooper, un employé de Pacific Bell, propose un dessin original libre d’utilisation. “J’ai fait une mascotte pour vous en combinant quelques-unes des idées des diverses discussions. C’est un ornithorynque dans un costume de diable. Sur sa fourche, on trouve une Pomme.”

Les réactions sont immédiatement favorables, mais il faut encore lui trouver un nom. C’est Matt Gray, un Australien, qui va trouver l’idée : “Je suggèrerais ‘Huxley’, le collègue et ami de Charles Darwin (également celui qui fit le premier l’hypothèse de l’évolution des dinosaures). Mais comme Darwin est doucement démoniaque, et que nous l’encodons, ce pourrait être ‘Hexley’ (un jeu de mot à tiroirs), ou ‘Hex’ en abrégé.” Hex est aussi une abréviation pour “hexadécimal”, le système de numération des ordinateurs. Hexley, dont notre confrère MacGénération a rapporté l’existence, va finalement emporter l’adhésion à 173 voix contre 114 pour Clarus le chien-vache, (voir édition du 5 mars 2001).

BeOS récupère le cétacé

Tout le monde était donc d’accord jusqu’à ce qu’un épaulard, encore connu sous le nom d’orque, vienne jeter le trouble ! Il est né d’une dispute sur un des forums de MacNN. Celle-ci a débouché sur une proposition ainsi présentée : “Les orques sont de puissants et intelligents mammifères au sommet de la chaîne alimentaire (une référence à Charles Darwin), ils vivent sous la surface de l’Aqua (une référence à MacOS X), mangent des manchots (référence à Linux) et le terme latin signifie ‘monde souterrain’. Les orques étaient appelées originellement ‘dauphins démoniaques’ (référence à BSD) et sont suffisamment mignons pour faire de belles peluches.” Ce putsch a finalement avorté, mais l’idée n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd, puisque la communauté de BeOS, système qui aurait pu être choisi en lieu et place de l’actuel MacOS X, s’est emparée de l’orque. Pour manger du manchot ?

Pour en savoir plus :

* Le site de l’orque (en anglais)

* La page de vote pour la mascotte (en anglais)

* Le site Darwinfo (en anglais)

* Chuck, le démon BSD sur le site BSDi (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur