Lotus muscle ses solutions collaboratives

Cloud

Pendant l’événement annuel Lotusphere Europe, les outils de travail collaboratif sont logiquement en vedette. Parmi les nouveautés annoncées ? Sametime 2.0, la dernière version de l’application collaborative basée sur le Web, se dote de capacités de messagerie instantanée et de broadcasting. Et Domino est dopé avec des options “Single Sign-On” pour ne s’identifier qu’une fois.

Au cours de Lotusphere Europe à Berlin, Lotus matérialise sa vision de la prochaine génération d’outils collaboratifs avec différents lancements. Parmi ceux-ci, la dernière version publique bêta de sa plate-forme de collaboration en temps réel, Sametime 2.0. Parmi ses nouvelles fonctionnalités, on note les capacités de conférence audio/vidéo sur IP et de diffusion de présentations agrégeant voix, vidéo, données via un Intranet et Internet. Ces capacités de broadcasting permettent d’inviter des milliers de participants à une conférence sur Internet… Parmi les optimisations, Sametime supporte proxy, firewall et LDAP. Et comporte une nouvelle trousse de développement Java ainsi qu’un modèle de serveur distribué. Par ailleurs, LTSS, les services de traductions “à la volée” de Lotus pour SameTime (dit “Lotus Translation Services for Sametime”), permet d’étendre les capacités de Sametime avec le chat multilingue. Sur l’écran, cela se traduit par des messages instantanés qui arrivent dans la langue maternelle de l’utilisateur quelle que soit la langue utilisée par son interlocuteur. Sametime 2.0 et LTSS seront disponibles en fin d’année.

Domino n’est pas en reste : Lotus veut atteindre de nouveaux marchés avec la version optimisée de son serveur d’applications. Domino offre une nouvelle intégration technologique avec la plate-forme d’e-business WebSphere d’IBM. Et un accès aux utilisateurs d’Outlook et d’Office. Dans sa version 5, les capacités “collaboratives” de Domino s’associeront donc à des capacités d’e-business. Par ailleurs, cette version enrichie dispose de fonctionnalités pour construire des équipes de travail et utiliser la connaissance de l’entreprise : processus d’organisation, workflow de document, messagerie et agenda, messagerie instantanée et espaces de travail partagés. Des outils inédits permettent aux utilisateurs d’Outlook et d’Office de lire et d’enregistrer des documents ? de la messagerie, du Web ou des applications du bureau ? dans les bases de données centrales de Domino. L’option SSO ou “Single Sign-On” permet aux serveurs et aux API Java (Application programming interfaces) de partager l’identité de l’utilisateur et le contrôle d’accès. Ainsi, l’utilisateur s’identifie une fois pour toute et non à chaque fois qu’il voudra accéder à une nouvelle ressource. Lotus Domino R5 et les options “Single Sign-On” sont disponibles immédiatement.

Pour en savoir plus :

* En bêta, Sametime 2.0 et LTSS

* Lotus Domino R5 et les options Single Sign-On


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur