Lotus veut inciter au passage à l’ASP

Cloud

Lotus présente son programme de “services collaboratifs” pour les ASP (Application service providers) ainsi qu’un logiciel conçu pour leurs partenaires. Principal objectif ? Faciliter la location des applications Lotus en ligne. Et entrer sur un marché au potentiel de croissance réputé explosif.

Selon Lotus, les ASP louent en ligne des applications informatiques sophistiquées à des entreprises qui n’ont pas forcément les moyens, ni l’expertise, pour les héberger et les administrer en interne. Séduit par les prévisions d’IDC, Lotus cite alors quelques chiffres produits par l’institut de recherche : selon ces projections, le chiffre d’affaires généré par la diffusion en ASP des applications “collaboratives” ou de travail de groupe passera de 160 millions de dollars cette année à 2 milliards de dollars en 2004. Par ailleurs, en juin dernier, Al Zollar, PDG de Lotus, avait bien insisté sur “l’urgence et la nécessité d’adopter des modèles et des outils de commerce collaboratif”, dans son intervention lors de la conférence Lotus DevCon 2000. Aujourd’hui, Lotus affiche clairement sa volonté d’étendre son marché au travers du modèle économique de la diffusion en ASP. Laurent Godmet, responsable marketing de Lotus, le souligne avec force : “Il faut s’ouvrir : tout le monde doit maintenant atteindre le marché locatif”, avant d’ajouter : “Ce n’est pas du tout parce que le marché des grands comptes sature. Il s’agit de toucher ces entreprises comme les PME-PMI et les petites PME”. Parmi les supporters de la stratégie ASP de Lotus, on compte Sun Microsystems, Encanto Networks et Interliant.

Bien qu’évolution majeure dans le l’offre de l’éditeur, cela ne change pas le coeur de métier de Lotus qui n’agira pas donc pas comme un ASP. Il choisit plutôt d’inciter ses partenaires à distribuer ses applications en mode ASP pour lui. De son côté, Laurent Godmet indique : “Lotus veut couvrir les besoins de gestion de projet classique comme les besoins de gestion de projet instantané. On propose donc aux ASP une tarification mensuelle et par utilisateur qui permet de construire une offre”. Sans toutefois rentrer dans les détails des opérations.

Autre volet du programme ASP, Lotus livre “ASP Solution Pack”, une offre packagée pour aider les ASP à personnaliser la location des applications de Lotus en ligne. Cette offre logicielle inclut les célèbres applications Notes, Domino Workflow, QuickPlace, SameTime, LearningSpace, Mobile Services pour Domino, et SmartSuite. Laurent Godmet ajoute que cette plate-forme intègre également Websphere, le moteur transactionnel d’IBM. Parmi les fonctionnalités essentielles de ce pack, on note une fonction qui permet de “tracer” l’utilisation qui est faite en ligne des applications par utilisateur et par mois, et ainsi de facturer la location de ces applications. Laurent Godmet précise : “Lotus Hosting Management Système permet d’administrer l’ensemble de la plate-forme, de remonter l’état de la consommation par utilisateur et par mois et gère aussi le téléchargement payant ainsi que la transmission des données clients dans des bases de données relationnelles.”

Selon Lotus, le pack ASP jette les bases de la distribution en ligne des applications de travail partagé comme la messagerie, le calendrier, les alertes en temps réel, et la messagerie instantanée. Ce pack est aussi destiné à porter ces applications collaboratives sur de nouveaux segments de marché. Al Zollar ajoute : “Permettre aux clients de réduire les coûts d’acquisition et rester concentré sur ses champs d’expertise sont des clés essentielles de notre stratégie”. Le ticket d’entrée de l’ASP Pack Solution se monte à 10 000 dollars. La solution fournit également un canevas et des programmes pour rendre des applications diffusables en mode ASP. Selon l’éditeur, plus d’une centaine d’ASP auraient déjà signé son programme de partenariat.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur