Louis Pouzin : la Couronne britannique distingue un ingénieur français précurseur du Net

Régulations
louis-pouzin-prix-queen-elizabeth-engineering-pionnier-precurseur-internet

Il a contribué à l’élaboration du protocole TCP/IP. Louis Pouzin se voit décerné le prix Queen Elizabeth for Engineering avec quatre autres personnalités du Net et du Web (galerie photos + vidéo).

Mieux vaut tard que jamais. L’ingénieur français Louis Pouzin est honoré de l’autre côté de la Manche. A défaut d’avoir les honneurs de la République française (mais on me souffle à l’oreille qu’il a obtenu la Légion d’honneur en 2003).

Il fait partie d’un groupe de cinq créateurs d’Internet et du Web qui ont remporté le premier prix Queen Elizabeth for Engineering.

Louis Pouzin a été récompensé aux côtés de Robert Kahn, Vinton Cerf, Tim Berners-Lee et Marc Andreessen.

Le groupe des précurseurs et des pionniers du Net ont reçu 1 million de livres sterling (environ 1,17 million d’euros).

Après une cérémonie initiale de remise des prix qui s’est déroulée le 18 mars à Londres, en présence de son Altesse Royale la Princesse Anne, une deuxième consécration est prévue en juin avec les cinq lauréats. Mais, cette fois-ci, ils seront reçus par sa Majesté la Reine Elizabeth II.

S’il y a bien cinq noms à ne pas oublier dans l’histoire de l’Internet et du World Wide Web, c’est bien les récipiendaires.

Au nom de leurs contributions respectives au protocole TCP/IP fondamental, le premier prix Queen Elizabeth for Engineering distingue Louis Pouzin (France), Robert Kahn (USA) et Vinton Cerf (USA).

Au nom de l’émergence du World Wide Web, le jury international du Prix a sélectionné Tim Berners-Lee (Royaume-Uni) et Marc Andreessen (cofondateur du premier navigateur Web Mosaic puis Netscape).

“Ce prix est pour moi une histoire invraisemblable”, a déclaré Louis Pouzin, cité dans le communiqué.  “(…) Je suis extrêmement reconnaissant de toutes les initiatives mises en place par le Royaume-Uni, sous l’égide de Sa Majesté la Reine, pour reconnaître le rôle essentiel de l’ingénierie dans notre société.”

Tout en poursuivant : “En y réfléchissant, nous pouvons voir qu’Internet n’aurait pas été aussi mondial s’il n’avait pas été conçu et développé par une multiplicité d’équipes issues de divers domaines.”

Un petit message pour les prochaines générations. “Ceci n’est pas le fin mot de l’histoire, la technologie continue à se transformer, et par conséquent, Internet se doit aussi de le faire (…) Nous avons besoin de nouveaux projets ambitieux pour que les jeunes ingénieurs cherchent des solutions plus flexibles aux défis du monde de demain.”

Louis Pouzin est considéré comme l’inventeur du datagramme et le concepteur du premier réseau à commutation de paquets, innovation essentielle du concept d’Internet, et le concepteur des premières formes d’interpréteur de commandes.

Ses travaux ont été utilisés pour la mise au point de l’Internet et du protocole TCP/IP.

Après la galerie photos, nous vous proposons de revoir l’interview vidéo avec Louis Pouzin tournée dans le courant de l’automne 2012 pour Silicon.fr.

Les membres du jury : professeur Frances Arnold, Lord Alec Broers (Chair), professeur Brian Cox, Madam Deng Nan, professeur Lynn Gladden, Diane Greene, professeur John Hennessy, professeur Dr Dr h.c. Reinhard Hüttl, professeur Calestous Juma, professeur Hiroshi Komiyama, Dr Dan Mote, Narayana Murthy, Dr Nathan Myhrvold, professeur Choon Fong Shih et Paul Westbury.

Louis Pouzin - prix Queen Elizabeth for Engineering

Image 1 of 6

Son Altesse Royale Princesse Anne
Une cérémonie de remise des prix qui s’est déroulée le 18 mars à Londres, en présence de son Altesse Royale la Princesse Anne


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur