Lucent dépose une nouvelle plainte contre la Xbox 360 de Microsoft

Cloud

L’équipementier télécoms relance une action en justice contre Microsoft, qui enfeindrait un de ses brevets en exploitant sa console de jeux vidéo.

L’équipementier en réseaux télécoms Lucent a porté plainte contre Microsoft au motif que ce dernier enfreindrait un brevet en sa possession. Le brevet 5.227.878 a été accordé à Lucent le 13 juillet 1993 et porte sur le “Codage et décodage adaptatif des cadres et champs dans la vidéo” (“Adaptive Coding and Decoding of Frames and Fields of Video”).

Ce n’est pas la première fois que les deux sociétés croisent le fer dans le domaine des brevets et même de celui-ci en particulier. Une action en justice avait été lancée il y deux ans ainsi qu’en août 2005. Le juge avait alors rendu une ordonnance d’invalidité en raison d’une coquille typographique dans l’énoncé du brevet. Lucent avait donc dû demander un certificat auprès du Bureau américain des brevets (US patent office) pour corriger cette erreur, certificat qu’il a obtenu en octobre dernier.

Or, selon la plainte déposée fin mars par Lucent, Microsoft aurait enfreint ce brevet via le lancement de sa console Xbox 360 qui intègre une technologie Mpeg2. Lors de la sentence concernant la faute typographique, le juge avait précisé que cette décision n’empêchait aucunement Lucent de mener une action séparée en justice.

Et c’est ce que l’équipementier a fait le 28 mars dernier auprès d’une cour de justice de San Diego en Californie. Lucent prétend que Microsoft a violé son brevet, ainsi qu’il l’a notifié à l’éditeur dès le lancement de la Xbox 360. La société demande donc un jugement par un jury dans cette affaire.

(Traduction d’un article de The Inquirer en date du 5 avril 2006)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur