Lucent développe le réseau sans fil à haut débit

Cloud
Information - news

L’équipementier prépare un réseau optique sans fil expérimental capable de transmettre des données à un débit de 10 Gbps.

Plutôt que d’utiliser la traditionnelle fibre optique sur de courtes distances, Lucent prépare le passage à haut débit par la voie des airs. Ses laboratoires Bell Labs ont développé une technologie de transmission baptisée Wavestar Opticair capable selon l’équipementier d’autoriser des débits maximum de 10 Gbps. Soit l’équivalent de 15 CD-Rom transmis en près d’une seconde.

Le procédé recourt à des lasers, des amplificateurs et des récepteurs qui pourront être placés sur les toits d’immeubles afin de transmettre de la voix, des données ou de la vidéo. Wavestar Opticair repose sur la technologie DWDM (wave division multiplexing) habituellement utilisée dans les fibres optiques. Elle multiplie le nombre de longueurs d’ondes disponibles du signal et augmente du coup le débit d’informations.

Selon Lucent, ce dernier est multiplié par 65 si l’on compare aux performances des équipements actuels utilisant les fréquences radio. Les applications potentielles ne manquent pas : transmission entre plusieurs grands immeubles ou plusieurs bateaux, capacité à haut débit pour des événements temporaires situés trop loin d’infrastructures réseaux à haut débit.

L’opérateur Global Crossing sera le premier à effectuer des tests grandeur nature à partir du mois de décembre. Les résultats sont d’autant plus attendus que le marché promet d’être juteux : selon le cabinet Dataquest, le secteur des données sans fil devrait atteindre 3 milliards de dollars en 2003 (voir édition du 14 juin 1999).

Pour en savoir plus : http://www.lucent.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur