Lucent va faire passer la vidéo par fibre optique

Mobilité

L’équipementier Lucent, spécialisé dans les techniques de transmission de données à haut débit, va lancer un réseau dédié principalement à la vidéo. La fibre optique sera largement utilisée par ce nouveau réseau qui cible principalement les professionnels de l’audiovisuel.

Lucent Technology, ancienne filiale de l’opérateur téléphonique Bell, est en train de mettre en place un nouveau réseau entièrement consacré à la transmission audio-visuelle. Contrôlé par une nouvelle structure baptisée GeoVideo Networks, ce réseau sera basé sur la fibre optique, un matériau permettant de transporter beaucoup plus de données qu’un fil en cuivre. Ce réseau reliera d’abord cinq grandes villes américaines (New York, Los Angeles, Chicago, Philadelphie et Dallas). Puis il sera étendu à toutes les grandes métropoles des Etats Unis ainsi qu’à seize grandes villes européennes.

Si GeoVideo Networks n’envisage pas de câbler en fibre optique l’intégralité de ces grandes métropoles (le coût serait trop important), la structure compte, avec cette technologie, relier ces villes entre elles (ce qui est déjà le cas d’un bon nombre d’entre elles) et aussi certaines entreprises ou professionnels. Première visée, l’industrie de l’audiovisuel. La fibre optique, avec les débits conséquents qu’elle permet, ouvrira la porte à la diffusion de films ou d’émissions de télévision par réseau filaire. Ainsi les dirigeants de GeoVideo Networks envisagent de livrer directement aux salles de cinémas des films provenant des studios d’Hollywood, et ce en un temps record et sans perte de qualité. On n’est pas loin de la solution prônée par Akamaï (voir édition du 21 février 2000), une autre société qui s’est fait une spécialité d’assurer le transport de données à haut-débit dans le monde entier.

Après les professionnels, ce sera le grand public qui sera concerné par ce nouveau réseau. Le but est d’arriver à ce que propose déjà Internet Fiber dans certaines agglomérations (voir édition du 29 février 2000). A partir d’un serveur central relié en fibre optique au restant du réseau, l’information est transmise à chaque habitation, soit une nouvelle fois par fibre optique, soit par liaison haut débit sur fil de cuivre (xDSL). Autre solution pour les immeubles, le bâtiment est relié là aussi en fibre optique au serveur local et chaque appartement s’y raccorde par le biais de réseaux LAN, de préférence en 100 Base-FX.

Pour accompagner Lucent dans ce grand projet industriel, c’est la société Metromedia Fiber Network qui a été choisie. Ce constructeur d’infrastructures câblées possède déjà des réseaux locaux dans certaines métropoles d’Amérique du Nord et tout le savoir faire nécessaire pour mettre en place rapidement les tuyaux dans les villes non encore câblées. Opérationnel début juin dans les cinq grandes villes citées ci-dessus, ce réseau devrait progressivement se mettre en place durant les trois prochaines années pour arriver à maturation à l’horizon 2003.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur