L’UltraSparc III gagne en performances

Mobilité

Sun devrait lancer pour octobre une nouvelle version de son processeur UltraSparc III. En utilisant le cuivre en lieu et place de l’aluminium, Sun a réussi à augmenter la vitesse de son processeur.

Face à la concurrence d’Intel et sa technologie Itanium, Sun vient d’annoncer qu’il avait réussi à augmenter les performances de ses processeurs UltraSparc III cadencés à 900 MHz. La firme de Palo Alto a réussi à utiliser le cuivre à la place de l’aluminium pour les interconnexions entre les transistors.

L’organisme américain Spec (Standard performance evaluation corporation) avait procédé à des tests d’évaluation entre un Itanium à 800 MHz et deux UltraSparc, respectivement cadencés à 750 MHz et 900 MHz. Si les tests ont démontré une petite supériorité pour le modèle à 900 MHz de Sun pour les calculs sur nombres entiers, l’Itanium d’Intel s’est révélé nettement plus performant pour les calculs en virgule flottante. Avec son nouveau processeur UltraSparc, Sun pourrait bien revenir dans la course. Seule la prochaine génération du processeur McKinley d’Intel, dont la sortie est prévue pour l’année prochaine, pourrait alors inquiéter Sun.

La nouvelle version d’UltraSparc III sera disponible en octobre, d’abord sur les stations de travail puis sur les serveurs, précise la société californienne.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur