Microsoft Lumia 550 : une porte d’entrée sur Windows 10 Mobile

MobilitéSmartphones
3 1

Microsoft annonce la disponibilité du Lumia 550, ouvrant ainsi Windows 10 Mobile à un plus large public.

Début octobre, Microsoft dévoilait ses deux nouveaux flagships avec les Lumia 950 et 950 XL.

Porte-drapeaux de Windows 10 Mobile, leur annonce était accompagnée de celles du dock Microsoft HD-500 et du Lumia 550 (désormais disponible au tarif de 129 euros TTC).

Pour Microsoft, il s’agit d’ouvrir Windows 10 Mobile à un public plus large avec un modèle d’entrée de gamme.

S’il s’agit effectivement d’un premier prix, le terminal n’en reste pas moins complet au regard de sa fiche technique.

Il supporte ainsi la 4G LTE de catégorie 4, synonyme de débits théoriques plafonds allant jusqu’à 150 Mbit/s (descendant) et 50 Mbit/s (montant) grâce au modem X5 LTE signé Qualcomm.

Côté connectivité sans fil, pas de support du NFC ou du Wi-Fi ac, il faudra se contenter du Wi-Fi b/g/n (le n étant exclusivement sur la porteuse 2,4 GHz) et du Bluetooth 4.1.

Il est aussi équipé du chiche SoC (System on Chip) Snapdragon 210 de Qualcomm qui abrite un processeur à 4 coeurs Cortex-A7 cadencés jusqu’à 1,1 GHz ainsi qu’une solution graphique maison Adreno 304. Le tout est associé à 1 Go de mémoire vive LPPDR3. Pas de quoi monter au firmament des tests de benchmarks tels que AnTuTu.

Mais, cela devrait être suffisant pour de nombreux usages.

Le stockage est assuré par 8 Go de mémoire flash interne mais est aussi extensible jusqu’à 200 Go grâce à la présence d’un emplacement pour carte microSD.

Côté photo, le Lumia 550 se contente d’un APN avec capteur de 5 mégapixels au dos (avec flash) et d’un autre de 2 mégapixels en façade.

Avec son écran de 4,7 pouces défini en 720p (1280 par 720 pixels pour une résolution de 315 ppp), il ne joue pas dans la catégorie des phablettes (comme c’est le cas du Lumia 950 XL).

Mais, le compromis est cohérent au regard de sa batterie amovible d’une capacité de 2100 mAh.

De quoi faire tourner Windows 10 Mobile livré ici avec toutes les applications de Microsoft, comme celles de la suite Office ou encore Cortana.

Faute de capteur biométrique (tel qu’un scanner de l’iris de l’oeil), Windows Hello n’est en revanche pas exploitable.

Il faudra aussi oublier Continuum, faute d’un SoC suffisamment puissant. Rappelons que la fonctionnalité permet aux terminaux d’endosser le rôle d’ordinateur lorsqu’ils sont connectés à un duo clavier / souris via une station d’accueil (telle que la Microsoft HD-500 (proposée à 99 euros).

Alors qu’un Surface Phone serait en gestation du côté de Redmond, Microsoft n’en oublie pas pour autant l’entrée de gamme, seule garant d’une certaine présence de son OS mobile dans la mobilité jusqu’à présent.

Sur le segment des OS mobiles, Microsoft stagne dans la meilleure configuration esquissée par les cabinets d’études.

Selon IDC, dans la période 2015-2019, la part de marché de Windows Phone devrait passer de 2,2 % à 2,3 %, souligne Silicon.fr.

(Crédit photo @Microsoft)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur