Lunettes connectées : Samsung a passé son brevet Gear Glass

Mobilité
brevet-samsung-gear-glass

Samsung a déposé, en Corée du Sud, un brevet technologique qui laisse penser que sa R&D développerait bel et bien, sous la marque Glass Gear, des lunettes connectées apparentées aux Google Glass.

Amorcée fin septembre avec la smartwatch Galaxy Gear, l’incursion de Samsung sur le marché naissant des vêtements et accessoires intelligents pourrait trouver une continuité d’ici quelques mois, à travers des lunettes connectées comparables aux Google Glass.

Le produit sur lequel plancherait la R&D du groupe high-tech sud-coréen pourrait être commercialisé dans le courant du printemps 2014.

Les sources ‘proches du dossier’ qui se sont confiées au Wall Street Journal évoquent plus précisément la période d’avril-mai, corroborant les informations dévoilées voici deux semaines par Eldar Murtazin.

Ce journaliste et blogueur russe s’était déjà illustré en révélant officieusement la date de présentation du smartphone Galaxy S4.

Mais ce qui tend à confirmer l’existence de Google Glass alternatives chez Samsung, fût-ce à l’état de prototype, c’est ce brevet technologique tout juste validé par les autorités sud-coréennes.

On y entrevoit une paire de lunettes ‘dédiée aux activités sportives’ dont les verres font office d’écrans. Y sont intégrés, des écouteurs et un câble qui relie les deux branches pour assurer le maintien du dispositif.

Cette initiative intervient à l’heure où le cabinet Canalys estime que les entreprises IT “ne peuvent plus attendre” pour prendre position sur le marché des ‘wearable technologies’.

Bien que divergentes, les nombreuses études menées à ce sujet concluent à une forte croissance de ce segment d’activité dans les prochaines années : 1,4 milliard de dollars en 2014 selon Jupiter Research ; 10 milliards en 2016 pour Gartner… et 485 millions d’unités vendues en 2018 d’après ABI Research.

Samsung devra néanmoins intégrer dans sa réflexion des problématiques comme la sécurité des données personnelles, le design et l’autonomie du produit, mais aussi son prix.

Ce dernier critère pourrait fortement refréner les intentions d’achat des consommateurs. D’autant plus que les Google Glass sont attendues à environ 1500 dollars.

Microsoft pourrait également avoir son mot à dire.

L’éditeur, qui recentre progressivement sa stratégie sur le hardware, détient 78 brevets décrivant des technologies exploitables dans la fabrication de lunettes connectées.

Il aurait d’ailleurs pris contact avec des fournisseurs asiatiques de composants électroniques.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous l’entreprise Samsung ?

Crédit photo : alexskopje – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur