Le “h-IT” de l’été ? Les lunettes connectées Spectacles de Snapchat arrivent en France

E-commerceMarketingSocial Media

Snapchat entame la vente des Spectacles en Europe et en France. Les lunettes de soleil connectées sont à commander en ligne ou à travers un distributeur automatique.

Préparez-vous à en avoir plein la vue : les Spectacles du nom des lunettes de soleil connectées de Snap débarquent en Europe et en France.

Il est possible de les commander sur Internet au prix de 149,99 euros (étui et câble de chargement inclus) ou d’en prendre possession via des distributeurs automatiques Snapbot déployés par l’éditeur de Snapchat dans le cadre d’opérations commerciales éphémères (24 heures).

Un premier relais Snapbot aurait été identifié en France dans la journée du vendredi 2 juin avec une  localisation dans le port de Suffren, au bord de la Seine, dans le 7ème arrondissement de Paris.

Lundi matin, sur la version française du site Web dédié Spectacles.com, on ne voyait que deux opérations européennes “Snapbot” en cours à Londres.

Mais The Guardian signalait dans un article du 2 juin d’autres opérations similaires à Barcelone et Berlin par exemple.

snapbots-snapchat

Sorties aux Etats-Unis en septembre 2016, les Spectacles, disponibles avec des couleurs à personnaliser, sont équipées de deux mini-caméras.

Elles permettent de capturer des séquences vidéo de 10 secondes à 30 secondes, à transférer sur l’application. Les Snaps sont automatiquement importés en Bluetooth ou Wi-Fi dans la rubrique Memories de l’app Snapchat.

Le chargement complet des Spectacles par câble USB nécessite environ 90 minutes. Attention, l’accessoire pour vos yeux qui entre dans la catégorie “wearable technologies” n’est pas étanche. Méfiez-vous du bon copain espiègle sur la plage qui vous traîne jusqu’à la mer en vous forçant un peu la main.

Sur le premier trimestre 2017, Snap a réalisé un chiffre d’affaires de 8,3 millions de dollars avec l’exploitation des Spectacles (une petite proportion par rapport au presque 150 millions de dollars générés sur cette période). Ce qui fait dire à Business Insider qu’un volume de 60 000 paires de lunettes a été écoulé au cours de cette période.

La “camera company” d’Evan Spiegel serait même parvenue à atteindre la barre des 90 000 en prenant en compte le démarrage commercial des lunettes “fun” qui s’est produit fin 2016.  


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur