L’union Ciena-Tellabs tombe à l’eau

Régulations

L’équipementier réseau américain renonce à racheter Ciena, le spécialiste de la fibre optique.

Le mariage n’aura pas lieu. Tellabs, le fabricant américain d’équipements réseau qui devait racheter Ciena, une société spécialisée dans la fibre optique, pour 7,1 milliards de dollars (42 milliards de francs) vient de renoncer. L’équipementier américain était très intéressé par la technologie de Ciena mais une série de mauvais résultats l’ont finalement dissuadé de racheter la société. Ciena avait pris de la valeur en vendant du matériel de communication fibre-optique s’appuyant sur une technologie très demandée. Baptisée DWDM (Dense wavelength division multiplexing), cette dernière permet aux opérateurs de télécoms de construire des “backbones” à haut débit IP (les colonnes vertébrales des infrastructures réseau de l’Internet). Cependant, ces dernières semaines, la belle histoire avait pris un mauvais tournant avec l’annonce d’une baisse des bénéfices et la perte d’un gros contrat qui devait être signé avec AT&T. Suite au non rachat, le titre de Ciena a lourdement chuté. La société qui voulait fusionner avec un équipementier afin de concurrencer des géants comme Lucent ou Nortel a annoncé qu’elle était toujours à la recherche d’un repreneur. Des bruits circulent sur un éventuel rachat par l’américain Cisco.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur