L’usage intensif de l’ordinateur portable serait dangereux pour la santé

Mobilité

Une étude révèle que l’utilisation de l’ordinateur portable chez les
étudiants est susceptible d’entraîner des problèmes ergonomiques.

L’explosion de l’usage de l’ordinateur portable parmi la population étudiante soulève certaines inquiétudes quant à ses risques pour la santé.

L’habitude des étudiants d’utiliser leur portable à même le sol, sur un lit ou sur leurs genoux, plutôt que sur un bureau ou une table inquiète tout particulièrement les autorités.

Une étude réalisée par l’University College London pour The Ergonomics Society a révélé que 57 % des étudiants souffraient de douleurs liées à l’utilisation de leurs ordinateurs portables et que 7% étaient victimes de douleurs fréquentes.

Environ 21% des étudiants se sont plaints de douleurs au cou et aux épaules. Viennent ensuite les douleurs au poignet (16 %), les maux de dos (15 %) et la fatigue oculaire (10 %).

Selon The Ergonomics Society, rares sont les étudiants conscients que l’utilisation de leur ordinateur portable sur le sol, sur un lit ou sur leurs genoux plutôt que sur un bureau peut entraîner des risques pour leur santé.

“A l’université, les étudiants utilisent leur ordinateur portable de façon très différente des écoliers”, explique Rachel Benedyk, ergonomiste à l’UCL Interactive Centre et directrice de recherche. “Ils exigent la portabilité et la flexibilité d’un portable, mais ils les utilisent de façon intensive dans un environnement complexe et variable. […] Nous avons démontré que ces facteurs augmentaient les risques ergonomiques, et nous cherchons actuellement des fonds pour étendre et développer nos recherches dans ce domaine.”

Les étudiants utilisent leurs ordinateurs portables cinq heures et demie par jour en moyenne, ce qui peut être considéré comme une utilisation intensive dans une évaluation des risques, ajoute l’ergonomiste.

La situation est d’autant plus critique que 42 % des étudiants utilisent leur portable sur leurs genoux, 29 % sur leur lit et 13 % à même le sol.

L’étude a également pointé du doigt le problème lié au transport de l’ordinateur portable, dont le poids serait un sujet d’inquiétude pour 67 % des étudiants interrogés.

Mais la crainte du vol a des effets bénéfiques d’un point de vue ergonomique : selon l’étude, 21 % des étudiants transportent en effet leur ordinateur portable dans un sac à dos afin d’éviter les risques de vol.

L’utilisation d’un sac à dos permet de mieux répartir le poids de l’ordinateur qu’un sac traditionnel porté à l’épaule.

The Ergonomics Society a publié une brochure contenant des recommandations à l’attention des étudiants et distribue des affiches aux universités pour les sensibiliser au problème.

Traduction de l’article Laptops a pain in the neck for students de Vnunet.com en date du 24 septembre 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur