Lutte anti-cybercriminalité : la Commission européenne finance des pôles de formation

Cloud

Deux premiers centres ad hoc vont émerger à Troyes et à Dublin. Une formation qui sera dispensée aux gendarmes en lien avec Microsoft.

Une riposte mondiale contre la cyber-criminalité organisée se met peu à peu en place. Microsoft vient de proposer à la Commission européenne le financement de deux pôles – en France et en Irlande – de formations chargés d’enseigner aux gendarmes les techniques d’investigation contre le cyber-crime.

Selon la firme de Redmond, la cyber-criminalité génère chaque année “plusieurs milliards de dollars” de chiffre d’affaires. McAfee évoque même un business à mille milliards de dollars.

Les deux centres, baptisés Centre d’Excellence pour la formation, la recherche et l’éducation contre le cyber-crime (“2CENTRE”), seront hébergés au sein de l’Université technique de Troyes (France) et de l’Université de Dublin (Irlande).

Ces localisations ne relèvent pas du hasard. L’Université de Troyes, en partenariat avec la Gendarmerie nationale, forme depuis 2001 entre 50 et 60 gendarmes aux risques de la sécurité sur le Web (voir encadré en bas de l’article). L’Université de Dublin propose depuis 1996 une formation aux techniques d’enquête de cyber-crime.

Pôles opérationnels en 2010

Les étudiants des pôles “2CENTRE” français et irlandais apprendront différentes matières. Les techniques d’investigation aux crimes commis depuis la Toile, les techniques d’investigations sur les réseaux, la collecte de preuves d’une activité cachée ou encore la conduite d’opération de renseignements feront partie des enseignements dispensés.

Les centres de Troyes et de Dublin devraient fonctionner à partir de 2010. De son côté, Microsoft “soutiendra” (financièrement ?) les universités européennes désireuses de participer au projet “2CENTRE”.

Si la mise en place de ces structures démontre une réelle volonté de combattre la cyber-criminalité, les bonnes intensions risquent pourtant de se montrer bien insuffisantes face à des réseaux mondiaux bien organisés, dotés d’un très large champ d’action et capables de réactualiser leurs méthodes en permanence.

La formation des gendarmes NTECH
L’Université de technologie de Troyes (Aube) est reconnue pour son expertise et ses connaissances en termes de recherche et de formation sur la sécurité. Dans le cadre d’un partenariat avec la Gendarmerie nationale ouvert en 2005, l’UTT diplôme 25 à 30 gendarmes en formation continue diplômante par an sur cette thématique. Elle intègre un diplôme universitaire “Analyse des Risques et Menaces Contemporaines”, spécialité NTECH du nom de la formation qualifiante standard des gendarmes spécialistes de la lutte contre la criminalité liée aux technologies numériques. Ces gendarmes NTECH interviennent dans des affaires comme les escroqueries en ligne, l’usurpation d’identité ou la pédophilie sur Internet.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur