Assurance : Shift Technology veut marquer des points contre les fraudeurs

Big dataData-stockageEntrepriseLevées de fondsMarketingRisquesSécuritéStart-up
shift-technology-levee-fonds

L’éditeur français Shift Technology, qui exploite une plateforme SaaS de détection de fraudes dans le secteur des assurances, lève 28 millions de dollars.

Fraudeurs à l’assurance, méfiez-vous. Shift Technology creuse le segment AssurTech en accompagnant les groupes d’assurance dans cette lutte anti-escroqueries dans des domaines comme la santé, les risques incendie, les accidents, etc.

Ce qui représente des pertes évaluées à « plusieurs centaines de milliards d’euros » selon l’éditeur.

Avec un taux de 15% de déclarations frauduleuses détectées, Shift Technology compte sur l’automatisation des process qui fait baisser les coûts de traitement des dossiers de sinistres et l’intelligence artificielle (recours au machine learning et à la Théorie des Graphes) pour repérer davantage de cas suspects.

L’éditeur revendique « un taux d’efficacité de 75% sur les déclarations suspectes contre 30 à 35% pour les autres outils du marché ».

Shift Technology va aborder sa cinquième année d’existence en bénéficiant d’une levée de 28 millions de dollars menée par un pool de quatre fonds : Accel, General Catalyst, Iris Capital et Elaia Partners.

Les deux dernières sociétés de capital-risque accompagnaient déjà l’éditeur français qui fournit des solutions de détection de fraude pour les assurances à travers une plateforme SaaS.

On retrouve leur trace dans des tours de financement précédents : une première levée de fonds organisée fin 2014 (1,4 million d’euros) et une deuxième séquence organisée en mai 2016 (10 millions d’euros).

En un an, Shift Technlogy a procédé à l’analyse de plus de 100 millions de sinistres (automobiles, habitations, risques divers) et 300 millions de déclarations en santé pour 45 assureurs dans le monde (Europe, Asie, et Amérique). En France, la société AssurTech travaille notamment avec AG2R La Mondiale.

« Les Etats-Unis et le Japon sont deux des plus gros marchés de l’assurance dans le monde », évoque Jérémy Jawish, cofondateur et CEO de Shift Technology cité dans le communiqué.

Basé à Paris, l’éditeur dispose de points d’ancrage en Asie (Singapour, Hong Kong) et en Europe (Madrid, Londres et Zurich).

Shift-Technology-3-cofondateurs
Les trois co-fondateurs de Shift Technology de gauche à droite : Éric Sibony, David Durrleman et Jérémy Jawish

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur