Lutte anti-piratage : coup de filet du FBI dans les réseaux Anonymous et LulzSec

Marketing

Après l’attaque pro-Wilkileaks qui avait visé PayPal fin 2010, le FBI a arrêté 16 présumés membres d’Anonymous aux Etats-Unis. 5 autres ont été interpellés en Europe.

Le FBI a procédé à l’arrestation de 16 présumés membres d’Anonymous sur le sol américain.

5 autres ont été interpellés en Angleterre et au Pays-Bas.

Cette opération anti-piratage s’est déroulée dans la journée du 19 juillet, ce qui a nécessité une coordination entre les forces de police côté USA et Europe.

Dans un communiqué, le ministère américain de la Justice (DoJ) a annoncé qu’elle a arrêté 14 membres d’Anonymous “soupçonnés d’avoir participé à une cyber-attaque contre PayPal“.

Deux autres personnes “mi-hackers, mi-activistes” ont été arrêtés. Le premier pour avoir piraté le site de Tampa Bay InfraGard, un partenaire semi-publique du FBI.

Le deuxième est accusé d’avoir volé des informations confidentielles sur un serveur de l’opérateur AT&T, et de les avoir publiés sur Internet.

Ces deux attaques avaient été revendiquées par LulzSec.

Selon les autorités américaines, les pirates informatiques interpellés encourent des peines maximales de 10 ans de prison et 250 000 dollars d’amende par infraction établie.

Mais le FBI visait surtout les auteurs de l’attaque contre la plate-forme de paiement électronique du groupe eBay qui était survenue fin 2010 après la suspension du compte de Wikileaks.

A l’époque, Visa et MasterCard avaient été visés pour des raisons similaires.

Ces fermetures de comptes étaient censées épuiser les principales sources de financement de Wikileaks, du nom d’une organisation revendiquant une “transparence radicale” de l’information sur les gouvernements et les entreprises.

Parallèlement à ces 16 arrestations intervenues aux Etats-Unis, le DoJ précise que 35 perquisitions ont eu lieu à travers le pays dans le cadre “de cyber-attaques contre des entreprises et des organisations importantes“.

En Europe, cela bouge aussi. La Metropolitan Police Service du Royaume-Uni a arrêté un individu et la Police Nationale Néerlandaise quatre autres.

Là aussi, ces opérations ont eu lieu dans le cadre d’enquêtes sur des crimes informatiques perpétrés par Anonymous et LulzSec, qui n’ont cependant pas été détaillés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur