Lutte anti-piratage : vaste opération policière européenne contre le “business warez”

Cloud

Selon diverses sources, une opération policière a été menée à l’échelle européenne pour tenter de démanteler des réseaux underground de téléchargement illégal de films.

La lutte contre le téléchargement illégal de films a connu un coup d’accélérateur avec une opération policière coordonnée sur 14 pays européens (dont la France).

Elle visait les sites abritant une cinquantaine de serveurs formant la colonne dorsale du réseau de piratage.

A la suite d’une enquête menée par la police belge portant sur des réseaux underground, des actions anti-piratage ont été organisées dans la journée de mardi.

En Suède, cela s’est traduit par des perquisitions sur sept sites d’hébergement de serveurs.

Certaines des machines seraient exploitées par le réseau BitTorrent The Pirate Bay et Wikileaks, qui a acquis une certaine notoriété en diffusant des documents confidentiels. Quitte à briser le secret d’Etat (fuites de documentation de l’armée américaine relative à la guerre en Afghanistan…) ou le secret d’instruction (affaire Dutroux en Belgique).

Mais, selon les premières déclarations du Parquet en Suède rapportées par LeMonde.fr, les opérations menées ne visaient pas ces deux réseaux alternatifs.

L’agence belge Belga précise qu’au total, dix individus issus de quatre groupes pirates en Belgique, en Norvège, en Suède et en Pologne ont été interpellés, à la suite de l’enquête coordonnée par la Regional Computer Unit (rattachée à la police judiciaire fédérale de Bruxelles).

Selon Zataz.com,  ils fournissaient “80 % du business warez mondial”. Les personnes interpellées sont accusées de hacking car certains espaces de stockages étaient installés sur des serveurs préalablement piratés (des stros).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur