Lutte anti-spam : TwitterHawk veut protéger les utilisateurs de Twitter

Cloud

Spécialiste du marketing ciblé, TwitterHawk veut limiter le nombre de sollicitations visant les membres du réseau de micro-blogging.

TwitterHawk, un nouveau fournisseur de services marketing ciblés, a annoncé qu’il allait réduire l’étendue de ses services afin de protéger les utilisateurs de Twitter contre les risques de spam.

Quelle est la vocation initiale de cette start-up ? TwitterHawk permet aux annonceurs de surveiller les publications de Twitter à l’aide de mots-clés et d’envoyer aux utilisateurs des publicités pré-déterminées en fonction de leur contenu.

Les utilisateurs de Twitter peuvent ainsi être ciblés en fonction de leur localisation et de leurs centres d’intérêt affiché dans leur leur mini-billet.

Twitterhawk est encore en phase beta et n’est pas associé à Twitter d’un point de vue capitalistique. Néanmoins, il utilise l’interface publique de programmation d’applications (API) de Twitter.

Des articles publiés la semaine dernière ont indiqué que les comptes utilisateur de Twitter risquaient d’être infiltrés par du spam en raison de la mise en service de TwitterHawk.

Un quota imposé de publicités pour contrecarrer les spams sur Twitter

Pour enrayer cette menace supposée, Chris Duell, éditeur de TwitterHawk,  a décidé d’imposer aux annonceurs de n’envoyer qu’un seul message par jour et par compte Twitter, menaçant de renforcer les restrictions publicitaires en cas de d’abus ou de problèmes.

“Nous ne nous attendions pas à un tel engouement pour cet outil et avons largement sous-estimé ses effets sur le réseau social”, a-t-il déclaré.

Chris Duell a précisé qu’il ne tolérerait pas l’utilisation du spam, rappelant que son service avait uniquement vocation à fournir aux utilisateurs de Twitter des informations et des services capables de valoriser leur expérience dans le réseau social.

L’exploitant de TwitterHawk a également rappelé que son intention première était de fournir un service “non intrusif” similaire à Google Adwords, permettant aux annonceurs de cibler les utilisateurs en fonction de leurs recherches.

Les réseaux sociaux : nouvelle cible des annonceurs

TwitterHawk est le dernier fournisseur en date à proposer un service marketing ciblé pour les sites communautaires. LinkedIn et Facebook ont déjà autorisé les annonceurs à cibler leurs utilisateurs en fonction des informations présentes sur leur profil.

La semaine dernière, Facebook a dû répondre aux critiques des défenseurs de la vie privée, qui accusaient le site d’avoir mis en place une “base de données d’étude de marché”suite au lancement d’un nouveau système de sondage permettant aux annonceurs de sonder certains utilisateurs en fonction de leur profil afin de jauger l’impact de leurs nouvelles initiatives marketing.

Adaptation d’un article Vnunet.com en date du 7 février 2009 et intitulé Twitter users saved from spam overload


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur