Lutte anti-terrorisme: le gouvernement promeut une app d’alerte

Apps mobilesMobilitéRégulationsSurveillance
SAIP-alerte-attentat-terrorisme
3 1

Avec l’app SAIP, le gouvernement veut inciter tout citoyen à se montrer vigilant avec l’EURO 2016 qui démarre dans un contexte de menaces terroristes.

Juste avant le premier coup de sifflet pour les matches de l’UEFA EURO 2016 et sur fond de menace terroriste, le gouvernement français pousse une application mobile d’alerte : SAIP (acronyme de Système d’Alerte et d’Information des Populations). Elle a été conçue par la direction générale de la sécurité civile et de la gestion de crise (DGSCGC) du ministère de l’Intérieur en collaboration avec le Service d’information du Gouvernement (SIG).

Cette application, disponible gratuitement sur iOS et Android, est destinée à développer « une culture de vigilance et de sécurité » des citoyens français face aux risques ou suspicions d’attentats ou aux événements exceptionnels de sécurité civile (comme les alertes nucléaire).

Sur le site Gouvernement.fr, il est précisé qu’en plus des messages d’alerte géolocalisés, l’application délivre aussi des conseils comportementaux et des consignes à respecter en fonction de la nature de l’alerte et de la zone où l’on se trouve.

Avec ce type d’initiative salvatrice a priori, les plus paranoïaques pourraient se demander si les services de police et de renseignement n’ont pas trouvé un moyen de suivre à la trace tout citoyen dans ses déplacements à travers un application de smartphone.

La contribution du gouvernement cherche à rassurer sur ce point : « Contrairement aux applications classiques utilisant la fonction de géolocalisation, aucune remontée d’information n’est opérée à partir du téléphone : l’anonymat du citoyen est assuré grâce à une technologie innovante, brevetée et française. Les terminaux mobiles ne font remonter aucune position géographique ou identité vers les serveurs informatiques. »

Selon Europe 1, l’éditeur ayant développé cette techno en question serait Deveryware, spécialisé dans les solutions de géolocalisation.

De toute manière, le fait d’échapper aux services du renseignement semble compliqué au regard des récents renforcements des dispositif législatifs de sécurité adoptés au nom de la lutte anti-terroriste.

En téléchargeant l’app SAIP, il faudra s’habituer à un son de sirène qui se déclenche en fonction de certaines alertes. Il faudra donc que les pouvoirs publics utilisent ce service mobile avec parcimonie mais de manière pragmatique pour éviter la confusion.

Mais, quelles que soient les circonstances, « prenez connaissance des messages avec sang-froid et réagissez en conséquence ». C’est aussi une manière de contrer les messages affolants et incontrôlés qui circulent sur les réseaux sociaux, comme on a pu le constater lors des attaques terroristes survenus sur la sol français depuis janvier 2015.

Il est d’ores et déjà prévu une nouvelle version de l’app à l’automne qui intègrera la prise en compte des risques liés aux intempéries, de nouvelles fiches conseils, l’ajout des messages de vigilance météo. Une fonction qui aurait pu servir à la population civile récemment en raison des inondations. On progresse dans la prévention des risques, même si cela reste imparfait.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur