Luxe et mode : Yoox va fusionner avec Net-à-Porter.com

E-commerceMarketing
yoox-net-a-porter-group

Alors qu’Amazon semblait bien placé pour acquérir Net-à-Porter.com (groupe Richemont), c’est finalement le groupe italien Yoox qui remporte la mise.

Amazon avait pris position pour le rachat de l’e-shop de luxe Net-à-Porter.com.

Mais finalement, la filiale e-commerce de produits hauts de gamme (mode, accessoires…) du groupe suisse Richemont va tomber dans le giron du groupe italien Yoox, également spécialisé dans la vente d’articles de mode en ligne et coté à la Bourse de Milan.

L’opération de fusion est effectué sous forme d’un échange d’actions : le groupe cédant recevra 50% de la nouvelle entité issue de la fusion (Yoox Net-a-Porter Group) mais avec des droits de vote limités.

Du coup, c’est Yoox qui disposera d’un contrôle de facto du nouvel ensemble e-commerce. Le rapprochement devrait être finalisé d’ici septembre et la cotation devrait être maintenue à la Bourse de Milan.

Federico Marchetti (administrateur délégué, fondateur et actionnaire minoritaire de Yoox) prendra les fonctions de directeur général de Yoox Net-a-Porter Group. Tandis que Nathalie Massenet, fondatrice de Net-à-Porter, en sera la présidente exécutive.

Une fois le nouveau groupe constitué, Yoox-Net-a-Porter devrait lancer une augmentation de capital de 200 millions d’euros pour poursuivre sa croissance (dont 50% émanant du groupe Richemont).

Selon Reuters, un autre groupe de luxe pourrait participer à l’augmentation de capital. Sachant que Kering, le groupe de François-Henri Pinault qui s’est repositionné dans le luxe, avait déjà investi dans Yoox courant 2012 (il détenait à l’époque 49% du capital de la société italienne).

Pour Richemont, cette session de Net-à-Porter.com devrait représenter une plus-value de 317 millions d’euros, selon le communiqué.

Le groupe suisse, qui exploite notamment un bouquet de marques de luxe comme Cartier ou Van Cleef, avait acquis le portail marchand d’origine britannique en 2010 pour un montant de 392 millions d’euros.

D’origine britannique, Net-à-Porter a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 700 millions d’euros sur l’exercice 2014. Et il devait atteindre le seuil de la rentabilité en 2015.

Selon des analyses financières, la valeur de Net-à-Porter se situe dans la fourchette 1,3 – 1,5 milliard d’euros. De son côté, Yoox, qui est apparu sur le marché quasiment en même temps (au début des années 2000), serait déjà rentable et affiche une capitalisation boursière de 1,32 milliard d’euros.

La semaine dernière, Forbes avait évoqué un grand intérêt d’Amazon pour s’emparer de Net-à-Porter.com. Pour le groupe Internet de Jeff Bezos, c’était une belle opportunité d’accélérer sa croissance dans le segment du luxe sur Internet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur