Luxottica : un relais stratégique pour Intel dans les objets connectés

Régulations
intel-luxottica

Intel a signé un accord de collaboration pluriannuel avec le groupe Luxottica (spécialiste des montures de sport et de luxe) pour développer des lunettes connectées.

Intégration de cardiofréquencemètres dans les casques de la marque SMS Audio, développement de montres intelligentes avec l’Américain Fossil, signature d’un partenariat avec Opening Ceremony pour implémenter une solution de connectivité 4G dans ses bracelets de luxe : Intel multiplie les initiatives dans l’univers des objets connectés.

Le fabricant des semi-conducteurs explore une nouvelle piste stratégique à travers un accord de collaboration pluriannuel avec Luxottica. Spécialisé dans les montures haut de gamme de luxe et de sport, ce groupe italien coté sur le New York Stock Exchange exploite notamment les marques Ray-Ban et Oakley.

Les deux partenaires prévoient de créer un laboratoire de recherche commun en Californie. Leur premier produit devrait être commercialisé en 2015. Il s’agira probablement de lunettes connectées. Tout du moins au regard de l’intérêt que porte Luxottica pour ce segment de marché : témoin cet accord signé en mars dernier autour des Google Glass. Une démarche qui faisait suite au rachat, en janvier, du nom de domaine glasses.com.

L’accord avec Intel devrait donner naissance à plusieurs gammes de “wearables” (produits high-tech “à porter sur soi”) qui embarqueront différentes technologies développées par le fondeur américain. En tête de liste, les puces basse consommation réunies sous l’appellation Quark et dont les premiers modèles ont été présentés à l’automne 2013. Mais aussi des capteurs électromagnétiques capables de collecter des données contextuelles sur leur environnement tout en transmettant des informations sonores et visuelles.

Intel avance là ses pions dans un secteur qu’il surveille notamment à travers son fonds corporate, lequel a mis ses billes dans plusieurs start-up, dont Avegant (Californie), qui commercialise actuellement Glyph, un équipement de visionnage mobile basé sur une matrice de micro-miroirs. Du côté de Luxottica, on se persuade du potentiel des lunettes connectées auprès du grand public… à condition de fédérer développeurs et professionnels de la mode autour d’usages concrets.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous d’Intel ?

Crédit photo : Ollyy – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur