Luxstation fusionne PC et vidéo par satellite

Cloud

La société Luxsat va lancer à la fin de l’année, pour environ 3 000 francs, un ordinateur à la frontière du décodeur Internet. Dédié aux services et films interactifs téléchargés par une antenne satellite, il a la puissance du PC… avec la liberté en moins.

Un PC, cela permet de faire beaucoup de choses mais c’est encore trop compliqué pour le grand public. Une aubaine pour la société Luxsat, rattachée au groupe Revenu Multimedia, qui prépare l’arrivée d’ici la fin de l’année d’un PC “fermé” pour les amateurs de vidéo par satellite. Equivalent à un magnétoscope numérique multimédia, il fournira à l’utilisateur des heures de vidéo payante à la demande, des jeux ou des services interactifs via Internet.

A en juger par la configuration, l’engin appartient bien au monde de la micro. Sous le capot se cachent un processeur Pentium III, épaulé par 128 Mo de mémoire vive, une carte vidéo TNT2 avec 32 Mo de mémoire, un lecteur DVD, un port joystick, une carte réseau et un clavier sans fil (par infrarouge). Ajoutez une carte satellite pour le relier à la parabole et un modem 56K pour la liaison retour, c’est-à-dire de l’internaute vers le serveur, indispensable pour naviguer sur la Toile. Il ne manque plus que le disque dur de 40 Go. “Il permettra de stocker entre 50 et 100 heures de vidéo, avec un format propriétaire proche du MPEG 2”, nous explique Claude Lévy, responsable du développement de Luxstation. “La liaison satellite à 6 Mbits/s permet de télécharger en continu des films ou des jeux sur la machine. Si l’un d’eux intéresse l’utilisateur, il paie pour obtenir une clé de décryptage qui donne l’accès au contenu”, poursuit-il. Les fichiers ne sont donc pas téléchargés à la demande. L’abonné doit préciser ses goûts et trier ensuite parmi les oeuvres qu’on lui propose en accès sur l’ordinateur. Alimenté en permanence de façon invisible, le disque dur une fois plein écrase les fichiers abandonnés ou anciens, sauf si l’abonné souhaite les garder.

Le système fonctionne sous Windows 98, mais pas question d’y mettre son grain de sable. “On n’a pas accès au bureau. Tous les pilotes pour brancher une imprimante ou un scanner sont intégrés et on ne peut pas installer ce que l’on veut”, prévient Claude Lévy.

L’arrivée de la Luxstation a été programmée pour décembre 2000, si tout va bien. Son prix sera d’environ 3 000 francs, avec un abonnement de 250 francs par mois. En plus, il faudra payer 10 à 20 francs par film ou par jeu, avec une pincée de contenus gratuits. Il sera même possible d’être rémunéré pour surfer sur la Toile, en acceptant des bandeaux publicitaires. Une manière, explique Claude Lévy, de se payer les films qu’on souhaitera voir !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur