Lyft trouve un allié de poids : General Motors

E-commerceEntrepriseLevées de fondsMarketingMobilitéStart-up
2 5

Lyft vient de finaliser un tour de table à un milliard de dollars, auquel s’est joint le constructeur automobile General Motors à hauteur de 500 millions de dollars.

Face à Uber sur le marché des apps dédiées au transport de personnes (notamment sur le segment VTC), Lyft vient de trouver un nouvel allié de poids : General Motors (GM).

Dans un billet de blog, la société basée à San Francisco annonce  avoir bouclé un tour de table à un milliard de dollars.

Ce montant correspond au cumul des levées de fonds réalisées depuis la création de Lyft en 2012.

On y découvre l’entrée d’un investisseur très corporate. Le constructeur automobile GM consent un investissement de 500 millions de dollars.

Dans le panel d’investisseurs associé à ce nouveau tour de table, on trouve également Kingdom Holding Company (propriété du prince saoudien Al-Walid Ben Talal) qui a mis sur la table 100 millions de dollars.

D’autres soutiens de Lyft ont renouvelé leur confiance comme la société d’investissement Janus Capital Management et les groupes Internet asiatiques Rakuten, Didi Kuaidi et Alibaba.

La société californienne, dirigée par Logan Green est maintenant valorisée à 4,5 milliards de dollars. Un sacré bond puisqu’à la fin du troisième trimestre 2015, elle flirtait avec les 2,5 milliards de dollars.

Mais Lyft demeure loin derrière Uber, dont la dernière valorisation est 14 fois supérieure (62,5 milliards de dollars).

L’intérêt de GM pour Lyft est un signal fort. Concrètement, elle va se traduire par l’intégration de Daniel Ammann, CEO du constructeur américain, au conseil d’administration de Lyft.

Des synergies sont déjà évoquées sur le marché de la voiture autonome. Un domaine dans lequel des acteurs comme Tesla, Google, Apple et…Uber affichent des ambitions fortes.

Cet investissement va permettre à Lyft de poursuivre son expansion en se différenciant d’Uber : alliances par zones stratégiques (Didi Kuaidi en Chine, Ila en Inde et GrabTaxi pour couvrir l’Asie du Sud-Est par exemple) et diversification de l’offre (covoiturage urbain aux Etats-Unis avec Lyft Line).

(Crédit photo : Minerva Studio, Shuttershock.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur