Lyft ouvre un peu plus grand sa porte aux investisseurs

Apps mobilesEntrepriseLevées de fondsManagementMarketingMobilité
lyft-series-h

Pressenti pour entrer sur le marché européen, Lyft négocie une rallonge d’un demi-milliard de dollars à son tour de table annoncé le mois dernier.

Lyft en veut un peu plus dans le cadre de son tour de table annoncé le mois dernier.

Le grand rival d’Uber aux États-Unis négocie une rallonge, comme en témoigne la réactualisation de son certificat de constitution.

Emmenée par CapitalG* (branche capital-croissance d’Alphabet, maison mère de Google), l’opération portait initialement sur un montant d’un milliard de dollars.

Il est désormais question d’émettre 37 739 551 millions d’actions pour un prix unitaire de 39,7461 dollars. Ce qui, en cas de souscription intégrale, portera la levée de fonds à environ 1,5 milliard de dollars.

La valorisation de Lyft atteindrait 11,5 milliards de dollars, contre 7,5 milliards à l’issue du tour de financement de 600 millions de dollars officialisé au printemps dernier avec la participation du groupe japonais Rakuten.

Le certificat de constitution, déposé dans l’État du Delaware, rappelle que Lyft ne porte ce nom que depuis 2013. À sa création en 2007, la société s’appelait Bounder Web. Elle s’était rebaptisée Zimride l’année suivante.

À près de 40 dollars, l’action se négocie deux fois plus cher qu’en 2015, quand Lyft avait bouclé son Série E pour un montant total de 680 millions de dollars ; et quatre fois plus cher qu’en 2014, année du Série D à 250 millions de dollars.

L’entreprise, qui dit couvrir 95 % de la population américaine, a récemment affirmé avoir réalisé son cinq cent millionième trajet.

Pressentie pour se lancer sur le marché britannique, elle vise la rentabilité à l’horizon 2018, dans un contexte délicat pour son principal concurrent, sous le feu des projecteurs après un vol massif de données gardé secret pendant plus d’un an.

* David Lawee, associé de CapitalG, avait rejoint, à cette occasion, le conseil d’administration de Lyft.

Crédit photo : abrackin via Visualhunt.com / CC BY-SA


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur