Photographie : Lytro ouvre sa technologie avec un SDK

Mobilité

Après avoir révolutionné la photographie, Lytro entend bien bouleverser l’usage qui est fait de sa technologie grâce à un premier kit de développement.

Fondée par Ren Ng et dirigée par Jason Rosenthal, la start-up californienne Lytro évolue assurément depuis le lancement de son premier appareil “plénoptique” en 2011.

Si ce premier appareil photo faisait alors plus figure de jouet (voir galerie photos ci-dessous datant de fin 2013), la société high-tech a lancé le Lytro Illum en avril dernier. Il s’agit d’un nouvel appareil photo plus sophistiqué et commercialisé au tarif de 1599 dollars.

Le principe reste toutefois le même : l’image est captée ainsi que la distance séparant l’appareil de l’objet photographié. De cette manière, non seulement les volumes sont rendus mais il est aussi possible de faire la mise au point a posteriori. On peut ainsi déterminer ce qui est net et ce qui est flou.

C’est cette technologie que Lytro met désormais à disposition via un premier kit de développement baptisé LDK pour Lytro Development Kit. Avec un premier tarif fixé à 20 000 dollars par an, l’offre SDK s’adresse avant tout aux entreprises qui cherchent à exploiter la technologie de Lytro à leur profit.

En substance, le LDK permettra à ces entreprises de développer leur propre appareil photo de type Lytro pour des applications spécifiques. La demande est là depuis plusieurs années si l’on en croit Jason Rosenthal, P-DG de Lytro : “Nous intéressons beaucoup de gens qui veulent tirer parti des appareils photos plénoptiques pour leurs applications et notre réponse a été : ‘Voilà qui est intéressant, mais nous inventons l’avenir de la photographie, ce qui nous prend 100% de notre temps.”

Une demande qui, selon TheVerge, émanerait notamment de la NASA et du ministère américain de la Défense. L’agence spatiale américaine étudierait l’utilisation de la technologie de Lytro pour des prises de vue depuis des satellites ou des rovers destinés à explorer des planètes. Quant à l’armée, elle serait intéressé par la technologie pour améliorer la vision nocturne des soldats avec un équipement plus léger que les lunettes de vision à infrarouge.

Le LDK permettrait également d’accompagner des sociétés ou des organismes dans le développement d’applications pour le secteur médical ou même pour mesurer les niveaux de radiation dans les centrales nucléaires. La technologie “plénoptique” de Lytro pourrait donc passer du médical aux théâtres de guerre, sans oublier l’espace.

Concrètement, le LDK intègre le capteur de 41 mégapixels, une optique C-mount f/2.0, un obturateur focal et d’autres éléments matériels. Il vient aussi avec du logiciel tel que des outils et une API Python permettant d’accéder à toutes les possibilités offertes par la technologie de Lytro. La société de préciser qu’elle fournira aux clients les mises à jour logicielles ainsi que matérielles.

En novembre 2013, la start-up américaine avait effectué un nouveau tour de table de 40 millions de dollars. Depuis sa création, elle a levé 90 millions de dollars auprès de fonds comme North Bridge, Venture Partners et Andreessen Horowitz.

lytro - appareil photo plénoptique

Image 1 of 6

lytro-apn-plenoptique
Le lytro est un appareil photo numérique doté d'un ensemble de capteurs lui permettant d'enregistrer les informations lumineuses en 4D.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur