M. Brignano (Equinix France) : ‘Nous avions une stratégie similaire avec IX Europe’

Cloud

Le groupe hébergeur américain Equinix vient de finaliser le rachat de IX
Europe, ce qui lui permet d’arriver en force sur le marché européen.

En juin dernier, le groupe Equinix, un spécialiste américain des centres de données, faisait une offre de rachat du groupe IX Europe (voir contribution TheInquirer). Le 14 septembre dernier, les deux sociétés ont annoncé officiellement le regroupement de leur activités pour donner naissance au leader mondial dans ce secteur d’activité. Une opération qui aura coûté environ 390 millions d’euros (soit 550 millions de dollars) plus la prise en charge des créances et qui permet à l’américain d’accéder au marché européen toujours en pleine ébullition. L’occasion pour Vnunet.fr de rencontrer Michel Brignano, le directeur général d’Equinix France.

(Interview réalisée le 21 septembre 2007 )

Vnunet.fr : Pouvez-vous nous présenter Equinix en 2007 sur le marché français et européen ?
Michel Brignano : Nous possédons aujourd’hui 14 centres en Europe. Sur le marché français, nous sommes 25 collaborateurs et nous comptons en recruter 5 nouveaux, principalement des profils techniques, pour accompagner l’évolution globale du groupe. Nous avons ouvert un premier site à Roissy en 2000 dont la surface commercialisable initiale était de 2500 m² avec 6 Mégawatts de capacité électrique. A ce jour, ce centre est occupé à 90 %. Notre second site se situe à Saint-Denis en face du Stade de France et dispose d’une puissance électrique totale de 8 Mégawatts sur 2 arrivées totalement distinctes. Il comporte 2000 m² de surface commercialisée et une extension de 1600 m² a été inauguré en mars dernier. Une nouvelle extension de 2500 m² est déjà en cours. Enfin, nous avons la possibilité d’offrir du dual-site à nos clients, notamment dans le cadre de PRA ( plan de reprise de l’activité ) puisque nos deux sites parisiens sont interconnectés.

Vnunet.fr : Equinix vient de finaliser le rachat du groupe IX Europe, cela change quoi pour vos clients ?
Michel Brignano: Les deux sociétés avaient des relations saines et des stratégies similaires depuis plusieurs années, la fusion s’en est ainsi trouvée “simplifiée”. Nous allons pouvoir conforter notre stratégie de croissance puisque nous sommes désormais le numéro un sur notre marché avec 35 centres répartis sur 3 continents. Nos moyens financiers s’en trouvent sensiblement améliorés et vont nous permettre de faire évoluer nos services et nos équipes avec quelques dizaines de recrutements prévus sur toute l’Europe dans les mois prochains. Nous envisageons d’ouvrir d’étendre et de construire de nouveaux centres sur ce marché pour soutenir le développement du groupe et répondre à toutes les demandes. C’est également l’occasion de créer de nouvelles synergies au bénéfice de nos clients afin de les aider à s’implanter sur les marchés américains et/ou asiatiques ou inversement.

Vnunet.fr : Un déploiement en régions ( Lyon, Marseille…) est-il en projet ?
Michel Brignano: Nous avons déjà tenté l’expérience avec un centre à Sophia-Antipolis il y a quelques années. Une expérience infructueuse qui nous a poussé à nous concentrer sur le marché parisien. Nous sommes en train de vivre une véritable explosion de la demande comme c’est déjà le cas à Londres, ce qui nous conduira sans doute à revoir différentes stratégies dans l’avenir. N’oublions pas que l’offre de connectivité est primordiale pour nos clients. Sur ce point, nous avons 128 fourreaux pré-installé et 15 opérateurs qui desservent notre centre de Saint-Denis, ce qui n’est pas possible partout.

Vnunet.fr : On parle de plus en plus d’informatique propre et les centres de données gros consommateurs de ressources énergétiques semblent en premier lieu visés. Quelle est la stratégie environnementale d’Equinix ?
Michel Brignano: Nous pensons que la course à la puissance des serveurs va ralentir sous la pression des organisations écologistes et institutions internationales. Dans le même temps, une étude est en cours avec EDF pour voir comment réaliser des économies d’énergie et réduire la consommation. A l’échelle planétaire, ce sujet devient fondamental et nous y sommes attentif puisque nous avons une personne dédiée en charge de la qualité et de l’environnement. Mais seuls, nous ne pourrons pas faire grand chose, c’est toute l’industrie qui doit réfléchir rapidement au problème et mettre en oeuvre des solutions concrètes.

Vnunet.fr : Quels sont vos principaux projets pour 2008 ?
Michel Brignano : Comme indiqué précédemment, nous allons étendre notre centre de Saint-Denis en lui ajoutant 2500 m². Je peux également vous annoncer que nous comptons développer des offres à destination des PME et jeunes pousses comme les produits de colocation ( baies et demi-baies) qui seront proposés sous forme de “bundle” dans laquelle nous allons inclure un service de connectivité IP, un support de premier niveau “remote hand” et une double alimentation électrique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur