m-Commerce : le marché européen va bondir à vingt milliards d’euros en 2017

Marketing
M-Commerce

En cinq ans, le chiffre d’affaires du commerce mobile en Europe va passer de 1,4 milliard à presque 20 milliards d’euros selon Forrester. Le Royaume-Uni sera à la pointe.

Le m-commerce va-t-il prospérer en Europe ?

Selon Forrester qui a réalisé une étude dans sept pays (14 000 consommateurs basés en France, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Espagne, Suède et Royaume-Uni), le chiffre d’affaires  devrait atteindre 19,2 milliards à l’horizon 2017.

Mais il reste faible en l’état actuel par rapport à son grand frère e-commerce : 1,4 milliards d’euros en 2011, soit une croissance de 1% à 6,8% du volume total des ventes en ligne.

Logiquement, si l’on suit le courbe de croissance du commerce électronique en Europe, on pourrait imaginer que la variante m-commerce profite au trio Royaume-Uni (6,1 milliards d’euros en 2017) – Allemagne (4,1 milliards) – France (3,1 milliards).

Pourquoi cet avantage pour l’Angleterre ? En raison du poids démographique, du taux de pénétration des habitudes d’achat en ligne et de sa culture multicanal de shopping.

La liste des produits les plus écoulés par m-mobile réserve peu de surprise :  livres, DVD, musique et billets de spectacle. Autant de biens aisément commercialisables dans un contexte mobile, grâce à l’immédiateté d’accès et à la localisation.

Tout comme le profil type du “m-buyer” : en possession d’un smartphone, il est jeune, éduqué, expert en technologie et recherche le divertissement.

“Alors que le mobile représente aujourd’hui,  un ou deux pour cent des revenus en ligne des détaillants, ce marché est appelé à  croître pour devenir une source de revenu notable  pour  les cinq prochaines années”,considère Martin Gill, auteur du rapport m-commerce de Forrester.

Outre les montants d’achats en forte croissance, c’est la population des acheteurs sur plateformes mobiles qui va exploser : elle va être multipliée par plus de 10, passant de 7,6 millions de personnes l’an passé à 79 millions dans la perspective 2017.

A cette échéance, un peu plus de 45% des possesseurs de mobiles seraient susceptibles d’effectuer des achats depuis leurs smartphones.

Dans le prolongement de l’étude business de Forrester, une enquête récente de Tradedoubler (affiliation marketing) montrait que le m-commerce va bouleverser la vision du commerce traditionnel et les modèles d’achats des consommateurs.

(2)

Forrester : “EU Mobile Commerce Forecast, 2012 to 2017“, juillet 2012

« EU Mobile Commerce Forecast, 2012 to 2017 »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur