m-Commerce : un univers en expansion

Marketing
m-commerce-juniper-research

Juniper Research estime que le développement de la facturation opérateur et les améliorations apportées à la technologie NFC vont favoriser l’adoption du m-commerce.

Importance de la stratégie Web-to-Store, potentiel des réseaux sociaux pour le ciblage publicitaire, déclin du canal MMS dans la relation client : Juniper Research ratisse large dans la 7e édition de son rapport annuel sur les tendances du commerce mobile.

Le cabinet de recherche américain évoque une segmentation du marché à l’heure où les stratégies deviennent multicanales. Il estime par ailleurs que l’adoption des technologies de “marketing digital” ne suit pas le rythme de l’innovation, dans un contexte économique délicat.

Pour autant, à l’horizon 2017, plus de 2 milliards d’individus réaliseront des transactions électroniques sur mobile : smartphones et tablettes confondus, on parle non seulement de e-commerce, mais aussi de banque en ligne ou de transfert de fonds. La principale impulsion serait donnée par Apple Pay, Google Wallet profitant de cet élan… au bénéfice de la technologie sans contact NFC, qui, dans l’état actuel, ne s’est véritablement imposée qu’au Japon et en Corée du Sud.

En tête de gondole, on devrait également retrouver le secteur des transports avec, comme premier levier de croissance, les marchés dits “matures”. Il faudra surveiller, dans les pays à économie émergente, l’essor des porte-monnaie électroniques, dont les usages se porteront au-delà du paiement pour toucher à l’épargne ou à la micro-assurance.

Au global, sur les cinq années à venir, la moitié des transactions en ligne pourraient être réalisées sur des appareils mobiles. A une condition : dissiper les craintes des utilisateurs finaux quant à la sécurité des services numériques. La généralisation de la technologie HCE (émulation logicielle du composant Secure Element des puces NFC) va dans ce sens.

Sur la question des canaux de monétisation, Juniper Research souligne les perspectives apportées par la facturation opérateur en liaison avec le modèle d’achat “in-app”, c’est-à-dire à l’intérieur des applications. Un dispositif idéal pour motiver les achats impulsifs, avec à la clé une hausse des revenus per capita.

Parmi les autres facteurs de croissance du commerce électronique, les événements ponctuels comme le Black Friday (prévu cette année pour le 28 novembre), les passerelles établies avec les médias sociaux pour améliorer le ciblage, ainsi que la guerre des prix que se livrent les fabricants de terminaux mobiles.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : êtes-vous au point sur les solutions e-commerce ?

Crédit photo : LDprod – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur