m-Paiement : les artisans du NFC se rebiffent contre Google Wallet

Cloud

Les opérateurs mobiles américains ne feront pas tous le choix de Google Wallet. Verizon, AT&T et T-Mobile USA ont en effet à nouer des partenariats avec des constructeurs qui intègreront dans leurs terminaux des technologies concurrentes.

A l’heure actuelle, Google est seul sur le front du m-paiement par NFC. Implantée sur le smartphone Nexus S et officiellement lancée le 20 septembre dernier, sa solution Wallet est fonctionnelle aux Etats-Unis. Mais elle ne peut plus dormir sur ses deux oreilles : son concurrent dénommé Isis fait déjà de l’oeil aux constructeurs comme aux opérateurs.

Selon toute vraisemblance, le marché du paiement mobile ne connaîtra qu’un seul acteur jusqu’aux fêtes de fin d’année : le Google Wallet et sa stratégie offensive ponctuée par une arrivée en hâte qui a pris de court une concurrence emmenée à tâtons par PayPal.

Gratuité des transactions, établissement d’un standard de communication à courte portée, disponibilité dans plusieurs centaines de milliers d’enseignes, concours de partenaires tels que Visa et MasterCard… Le porte-monnaie électronique de la firme de Mountain View est sur de bons rails.

Mais alors que le m-commerce prend du galon, les opérateurs de téléphonie mobile réaffirment leur volonté de diversification des offres et par conséquent des partenariats, notamment avec ces constructeurs qui ont fait le serment d’intégrer à leurs terminaux la technologie d’Isis.

A l’initiative de Verizon Wireless, AT&T et T-Mobile USA, ce concurrent émergent pourrait s’inviter, au premier trimestre 2012, sur un segment qui aurait tout d’un joyeux capharnaüm. Le fruit d’une association de fabricants oeuvrant pour ce même projet.

Ce cartel réunirait des acteurs prestigieux : HTC, Samsung Mobile, LG Electronics, RIM, Motorola Mobility et Sony Ericsson.

Septième larron, DeviceFidelity produirait des coques dotées de puces NFC et destinées aux terminaux qui en sont dépourvus en natif.

La réaction de Google se fait attendre, avec en point d’orgue une internationalisation du service dans les prochains mois.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur